20 janvier 2023

T3 : une comparaison avec la ceinture de Budapest

Les lignes 4 et 6 du réseau de tramways de Budapest présentent bien des analogies avec le Tramway des Maréchaux parisiens, d'abord par l'importance du nombre de voyageurs qui les empruntent, mais aussi par leur fonction de rocade quasi-complète autour du centre historique. Aussi, transportparis vous propose une comparaison abordant l'ensemble des dimensions de la conception et et de l'exploitation de ces lignes, même s'il existe évidemment une différence fondamentale : la ligne parisienne est de conception récente, puisque la première section a ouvert fin 2006, alors que la ceinture de Budapest fait partie d'un réseau de conception ancienne, évidemment modernisé.

020214_T3kellermann2

Paris - Boulevard Kellerman - 2 février 2014 - Contrairement à ce que peuvent penser certains, T3 est non seulement beaucoup plus performant que les autobus qu'il a remplacés (vitesse moyenne de 18 km/h contre 12 km/h) mais, compte tenu de l'importance de son trafic et de certaines particularités d'exploitation, ce résultat est plutôt honorable. Pour faire mieux, on pourrait par exemple supprimer ces feux qui ne protègent que des traversées piétonnes, ou a minima ne les activer que sur commande des piétons, de sorte à fluidifier la circulation - et la vitesse - des tramways entre deux stations. © transportparis

090619_6széll-kalman-tér_knoerr

Budapest - Széll-Kálmán-tér - 9 juin 2019 - La performance de l'exploitation tient à de nombreux facteurs, parmi lesquels la capacité des terminus, essentielle sur des lignes à forte fréquence pour assurer une bonne régularité. Si à Újbuda-központ, le terminus sud de la ligne 4, et à Móricz Zsigmond körtér, celui de la ligne 6, la configuration est totalement identique à celle du pont du Garigliano (2 voies avec croisée d'avant-gare), celui de Széll-Kálmán-tér, ici illustré, comprend 2 voies à quai et 3 voies en arrière-gare et gère des arrivées / départs toutes les 120 secondes. © A. Knoerr

Il en ressort que si la ligne parisienne est loin de démériter, ne serait-ce que parce qu'elle égale la vitesse commerciale d'un peu plus de 18 km/h, assez élevée compte tenu du niveau d'affluence, il y a indéniablement matière à progresser encore, en agissant sur différents leviers relevant de certains points d'aménagement et d'amélioration d'équipements et de règles d'exploitation. Le quotidien d'un conducteur parisien apparaît plus difficile, peut-être même parfois frustrant, que celui de son homologue hongrois, en dépit d'une conception moderne en site propre intégral nettement dissocié de la circulation générale, qui pourrait en principe procurer des performances plus élevées.

A Paris, il sera plus difficile d'agir à court terme sur le matériel roulant, mais les doubles portes en extrémité de rames font cruellement défaut, et l'allergie du Citadis aux courbes restent un point faible qui se répercute non seulement sur l'exploitation mais aussi sur la maintenance du matériel et de la voie... ainsi que sur les oreilles des voyageurs et riverains.

Ce nouveau dossier vient donc prolonger celui sur les modalités d'amélioration de l'exploitation des tramways franciliens.

Posté par Redaction TRUP à 19:45 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,


11 janvier 2023

T13 phase 2 : à remettre à plat ?

Estimée tout de même à environ 400 M€, la création de l’antenne de T13 entre Saint-Germain-en-Laye (station Lisière Péreire) et la gare d’Achères Ville ne verrait le jour au plus tôt qu’en fin d’année 2027, mais cette perspective devient incertaine.

Il serait tout de même utile de questionner les principes aujourd’hui retenus pour cette seconde phase. L’emprunt de la Grande Ceinture après avoir traversé Poissy néglige un important potentiel de trafic (un lycée, une zone commerciale et plusieurs lotissements au nord-ouest d’Achères). En outre, l’arrivée dans Poissy par le boulevard Gambetta, pour desservir la gare notamment, impliquerait une courbe serrée depuis l’emprise ferroviaire avec, de surcroît, un changement de signalisation et de tension d’alimentation électrique.

140122_24saint-germain-foch2

Saint-Germain-en-Laye - Avenue du Maréchal Foch - 14 janvier 2022 - En l'état actuel du projet de phase 2, la ligne de bus 24 restera la solution la plus commode entre Saint-Germain et Poissy. Les méfaits d'une conception de projet centrée sur la réactivation de la Grande Ceinture plutôt que de répondre aux attentes d'un territoire. © transportparis

Un petit « choc de simplification » s'impose : transportparis a déjà examiné les possibilités. Pour être complet, on peut ajouter que le débranchement pourrait être relativement aisé en utilisant les voies actuelles et en créant un triangle complet au carrefour RN184 - RD190, autorisant la création de la liaison oubliée du projet : Saint-Germain - Poissy - Achères, beaucoup plus porteuse qu'une liaison Saint-Cyr - Achères.

Posté par Redaction TRUP à 10:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

16 décembre 2022

Une étude sur le potentiel des tramways franciliens

Elle était passée sous nos radars mais un lecteur assidu de Tramways & Urban Transit nous a fait parvenir cette information du mois de septembre. Ile-de-France Mobilités a missionné TTK en septembre dernier pour une mission prospective concernant les tramways et trams-trains franciliens. Voici le communiqué sur le site de TTK :

« Face au constat de la forte disparité entre les technologies, spécifications techniques et modalités d’exploitation des différentes lignes de tramway et de tram-train en Île-de-France depuis la réintroduction de ce mode au milieu des années 1990, IDFM souhaite, dans le cadre de la mise en concurrence tramway projetée pour 2030, se doter d’un schéma directeur des infrastructures de tramway.
Plus concrètement, TTK produira un benchmark sur les limites du système tramway en France et dans le monde en termes de fréquence, capacité, franchissement de carrefours, vitesse commerciale, etc. En parallèle, un diagnostic des lignes existantes (et des extensions programmées) est réalisé afin de permettre à IDFM d’avoir un état des lieux précis de la situation actuelle, des points forts et des points faibles de chaque ligne en exploitation.
Dans un second temps, TTK mènera des réflexions afin d’établir des propositions pour l’avenir de chaque ligne, ainsi que sur plusieurs sujets transverses. »

Le propos est assez général, mais il faut comprendre dès l'introduction que l'hétérogénéité technique (longueur, largeur, type de roulement, alimentation, signalisation) a été identifiée comme une contrainte. TTK aura donc d'abord à produire en quelque sorte un audit de l'exploitation des lignes avec des propositions d'amélioration, dont on peut supposer qu'elles porteront principalement sur la régularité et l'adaptation du service à la fréquentation sur celles qui connaissent des problèmes importants de charge (T1, T2, T3 principalement). La suite de la mission est un peu plus ouverte et il n'est pas impossible que TTK propose des évolutions de consistance du réseau, mais le coeur de la mission portera bien sur la fiabilisation du service et les modalités techniques d'organisation des marchés relatifs à l'exploitation des lignes après appel d'offres.

Nos différents dossiers sur les tramways franciliens trouvent donc un écho, qu'il s'agisse de notre proposition de schéma directeur de développement du réseau ou de notre étude sur l'amélioration de l'exploitation. Une saine lecture pendant les fêtes !

Posté par Redaction TRUP à 09:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

12 novembre 2022

Porte Maillot : une dernière année de travaux

Entre la nouvelle gare du RER E et le prolongement du tramway des Maréchaux, la porte Maillot est gâtée en travaux, avec en produit final la transformation de cet espace, pour finalement lui redonner une configuration plus proche de ce qu'elle était avant la réalisation du boulevard périphérique. Le vaste giratoire autodrome a d'ores et déjà vécu et le plan final restaurera l'alignement entre l'avenue de la Grande Armée et l'avenue Charles de Gaulle à Neuilly. Le trottoir devant le Palais des Congrès sera agrandie et intègrera le puits de lumière de la gare du RER E, tandis que le flanc sud sera planté.

Les voies font leur apparition boulevard Gouvion-Saint-Cyr. Fort logiquement, le tramway desservira la porte Maillot par son flanc parisien, avec une station au plus près des correspondances avec le métro 1, le RER C et le RER E.

041122_Tx-T3gouvion-saint-cyr1

Paris - Boulevard Gouvion-Saint-Cyr - 4 novembre 2022 - Pose des voies le long du Palais des Congrès. La correspondance sera donc commode avec les autres modes de transport : dire que certains voulaient faire passer le tramway dans le tunnel à l'ouest du site, allongeant le transit entre les lignes... © transportparis

La porte Maillot constituera donc un pôle de correspondances intéressant, dans lequel il ne faudrait pas oublier les autobus. Aujourd'hui, le site est desservi par les lignes 73 (Musée d'Orsay - La Défense - La Garenne Charlebourg), 82 (Luxembourg - Neuilly hôpital américain), PC (Porte d'Asnières - Pont du Garigliano) et 244 (Porte Maillot - Gare de Rueil-Malmaison). La ligne PC sera supprimée sur sa partie nord, mais au sud, on pourrait imaginer maintenir la desserte de la porte Maillot, pour maintenir l'accès direct à la ligne 1 et profiter de l'arrivée du RER E.

En principe, la fin des travaux rendra possible le prolongement de la ligne 274 venant de la gare de Saint-Denis et aujourd'hui limitée à la porte des Ternes. De son côté, la ligne 43 (Gare du Nord - Neuilly Bagatelle) devrait rester sur le flanc nord du Palais des Congrès mais un crochet pourrait être examiné pour intégrer la ligne au pôle de correspondance.

La ligne 244 pourrait être prolongée jusqu'à l'Etoile afin de procurer un accès direct au RER A et aux lignes 2 et 6 du métro, éliminant une correspondance pour les voyageurs.

Si côté parisien, le prolongement à la porte Maillot des lignes 31 (Gare de l'Est - Etoile) et 341 (Porte de Clignancourt - Mairie de Clichy - Etoile) n'apporterait que peu de fonctionnalités nouvelles (accès à La Défense déjà possible), côté banlieue, il faudrait peut-être s'interroger sur les lignes faisant aujourd'hui terminus au pont de Neuilly (157 en provenance de Nanterre, 158 depuis Rueil-Malmaison et 176 depuis Colombes). Après tout, certains avaient émis l'idée d'un axe structurant voire d'un tramway sur l'avenue Charles de Gaulle... alors pourquoi pas quelques autobus de plus, puisque le service de la ligne 73 est peu consistant...

Posté par Redaction TRUP à 19:11 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

15 octobre 2022

T12 : un avancement contrasté

En principe, l'année prochaine, la 5ème et dernière ligne francilienne de tram-train entrera en service : la première phase de T12 reliera Massy-Palaiseau à Evry-Courcouronnes. Elle aura d'emblée un grand mérite : l'amorce de simplification de la géographie du RER C, en éliminant l'une de ses nombreuses branches. L'effet ne sera cependant total qu'avec le prolongement de T12 de Massy-Palaiseau à Versailles-Chantiers. Il va encore falloir patienter.

Les travaux de la section nouvelle sont largement engagés, et les voies sont posées sur une grande partie du parcours. Sur la partie ferroviaire, beaucoup reste à faire, notamment l'adaptation des stations, en particulier la rectification de la hauteur des quais.

Illustrations avec la gare SNCF de Massy-Palaiseau et la future station d'interconnexion à Epinay-sur-Orge : elle est située à 350 m de la gare (175 m si on se focalise sur la liaison entre le quai 2 vers Paris et la station T12), mais il faut bien admettre qu'il était très difficile d'envisager un tracé passant plus près sur la rue de Grand Vaux... ou de déplacer la gare située sur un remblai assez haut.

121022_5696massy-palaiseau4

Massy-Palaiseau - 12 octobre 2022 - Les Z5600 à 6 caisses n'ont pas totalement disparu et assurent la mission circulaire du RER C, idéale pour perdre les touristes à destination de Versailles. T12 jouera du sécateur pour simplifier le tentacule. A terme, T12 empruntera les mêmes voies que cette mission. On aperçoit à gauche du cliché une Z20900 sur la mission Massy - Pontoise via Pont de Rungis, qui, elle, sera maintenue. © transportparis

121022_voies-T12-massy-palaiseau

Massy-Palaiseau - 12 octobre 2022 - T12 arrivera sur ces voies (depuis l'arrière-plan du cliché), avec une configuration provisoire puisque l'objectif est de prolonger la ligne à Versailles Chantiers en remplacement de la mission circulaire du RER C. La communication visible sur ce cliché semble positionnée pour permettre de stationner une rame défaillante avec 2 positions pour T12, sur le quai commun au RER C vers Versailles Chantiers. Petite question : la hauteur du quai est plus haute que le plancher des Dualis. L'accessibilité reste donc à clarifier. © transportparis

121022_Tx-T12-epinay-sur-orge1

121022_Tx-T12-epinay-sur-orge2

121022_Tx-T12-epinay-sur-orge3

Epinay-sur-Orge - 12 octobre 2022 - La station de T12 est située au nord de la gare du RER C, accessible par un chemin assez étroit entre le talus ferroviaire et des immeubles d'habitation. Elle comprend 3 voies pour autoriser des services partiels en cas de perturbation sur la Grande Ceinture ou sur la section urbaine. Le raccordement au réseau ferroviaire est des plus brefs : l'alimentation sera assurée en 1500 V continu de bout en bout mais il y aura une séparation des domaines train et tram. Elle sera parcourue à 15 km/h jusqu'au dégagement de la bifurcation à niveau, et la vitesse restera modeste au-delà jusqu'à la station de Petit-Vaux. La courbe au premier plan est assez serrée et devrait une fois de plus révéler les grandes aptitudes urbaines du Dualis... © transportparis

Posté par Redaction TRUP à 10:59 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,


09 octobre 2022

Saint-Denis : le tram à l'ouest de la gare

Depuis la rentrée de septembre, les tramways de T1 desservent la nouvelle station de la gare de Saint-Denis située sur la rue du Port, entre le pont sur la Seine et les voies ferrées. La station historique sur le canal, trop exigüe quasiment depuis le premier jour d'exploitation, est abandonnée. C'est l'une des opérations du projet de réaménagement de la gare qui prend progressivement forme. Côté SNCF, il se matérialise par un nouveau passage souterrain de bonne largeur, de nouveaux accès aux quais rehaussés à 92 cm et dotés de nouveaux abris.

Si la correspondance ferroviaire est à peu près identique à la configuration antérieure, celle avec T8 est très nettement dégadée puisque les candidats au transit doivent parcourir 130 m de plus pour passer d'une ligne à l'autre. Même chose pour ceux voulant utiliser la ligne de bus 170. En revanche, les arrêts du 254 et du 274 déjà situés à l'entrée ouest de la gare, sont plus proches.

En revanche, les quais de la nouvelle station de tramway sont plus larges de ceux de l'ancienne, il est malheureusement déjà à peu près certain qu'ils sont encore trop étroits par rapport à l'affluence sur cette ligne. Sur les clichés ci-dessous, vous noterez que les quais se situent en retrait par rapport à l'encombrement maximal des installations du tramway : les supports de ligne aérienne se situent de part et d'autre. Il y avait probablement moyen de mieux concevoir cette station, surtout qu'à cet endroit, la rue du Port n'accueille aucune circulation routière.

061022_station-saint-denis-rue-du-port1

061022_T1saint-denis-rue-du-port1

061022_T1saint-denis-rue-du-port3

061022_T1saint-denis-rue-du-port6

Saint-Denis - Rue du Port - 6 octobre 2022 - Toute neuve et déjà trop petite ? C'est probable. Le nouveau mobilier est moins encombrant que celui d'origine. En revanche, sur le dernier clciché, on voit très bien un espace entre la station et la limite du gabarit des installation du tram, matérialisée au sol par une bande blanche. Qu'est-ce qui aurait empêché de faire les quais au double de leur largeur ? Au premier plan, le piège à automobilistes (et cyclistes) : très efficace ! © transportparis

Posté par Redaction TRUP à 17:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 septembre 2022

T8 : une autre solution pour desservir Rosa Parks ?

Emise par l'AUT Ile de France, elle prend quelques libertés par rapport aux scénarios étudiés par Ile de France Mobilités et qui s'avèrent aujourd'hui discutables sur le plan de la commodité des correspondances. La solution sur la rue d'Aubervilliers surplomberait le faisceau ferroviaire et supposerait donc de descendre sur l'esplanade pour rejoindre la station de T3b puis la gare du RER E. L'autre implantation serait parallèle à la station de T3b sur le boulevard MacDonald, de l'autre côté des immeubles réalisés par transformation des anciens entrepôts Calberson. Au moins, la correspondance serait à plat.

La troisième voie proposée par l'association suggère l'étude d'une station sur la rue Gaston Tessier, au sud des voies ferrées, pour desservir au plus près la gare Rosa Parks. La correspondance avec T3b serait décalée à la station suivante de la porte d'Aubervilliers. Sur le plan fonctionnel, c'est plutôt intéressant et Ile de France Mobilités a confirmé la faisabilité de l'idée.

090922_BVrosa-parks

Paris - Rue Gaston Tessier - 9 septembre2022 - L'entrée côté intérieur de la gare Rosa Parks. Aujourd'hui cette rue est empruntée par les lignes de bus 60 et 239. Demain, peut-être T8 ? © transportparis

090922_rue-gaston-tessier

090922_60gaston-tessier1

090922_60gaston-tessier2

Paris - Rue Gaston Tessier - 9 septembre 2022 - Sur ces vues, on voir donc les 2 files de circulation et la file de stationnement et pour les livraisons. Même avec le tramway, il y aurait la place pour conserver une voie de circulation pour l'accès au parking (sous la résidence hôtelière) et les riverains. Le passage sous le pont ferroviaire pourrait être un peu plus délicat, avec une vitesse réduite pour le tramway. L'insertion des voies sous cet ouvrage semble devoir imposer une insertion latérale car l'abaissement des lignes aériennes pourrait être délicat pour les véhicules routiers de grand gabarit. © transportparis

090922_239rue-d'aubervilliers

Paris - Rue d'Aubervilliers - 9 septembre 2022 - Autre solution envisagée dans les études d'insertion du T8 : un terminus sur l'ouvrage de la rue d'Aubervilliers surplombant les voies ferrées. La place ne manque pas, mais la correspondance ne serait pas idéale : il faudrait réaliser des escaliers avec ascenseurs pour rejoindre T3 et l'entrée du RER E. © transportparis

Ce scénario nécessiterait probablement de réserver aux tramways (et aux riverains immédiats) la section de la rue Gaston Tessier jusqu'à la rue Curial : il ne tiendrait donc qu'à condition de réexaminer le plan de circulation locale.

Du point de vue des transports en commun, cette alternative semble tout de même intéressante car elle réduit très fortement la distance à parcourir pour passer d'un tram à l'autre et pour accéder au RER E.

On peut être encore plus en rupture et imaginer une autre solution : T3b passe sous la rue d'Aubervilliers entre la porte du même nom et le parvis Rosa Parks sans aucune interface avec la voirie. Pour environ 200 m de tronc commun, on pourrait imaginer un scénario amenant T8 sur le parvis, avec une station parallèle à l'existante - comme dans le scénario initial - moyennant l'emprunt de ces voies. La différence de gabarit entre les deux lignes ne serait pas un problème puisqu'il n'y a pas de station commune.

090922_T3rosa-parks4

Paris - Parvis Rosa Parks - 9 septembre 2022 - Vue depuis la rue d'Aubervilliers. Dans les plans initiaux, T8 devait arriver à l'emplacement de la friche ferroviaire de la Petite Ceinture, à droite de la station de T3. La rampe pour rejoindre la rue d'Aubervilliers aurait été peut-être un peu raide. Mais il reste encore une piste : un court tronc commun T3-T8 depuis la porte d'Aubervilliers pour mutualiser le passage sous la rue du même nom. La station serait installée à l'endroit initialement prévu. Correspondances idéales à la clé. © transportparis

plan-rosa-parks

Posté par Redaction TRUP à 10:23 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 septembre 2022

T1 : enfin des rails à l'est !

Qu'il aura fallu être patient et tenir le cap, contre vents, marées et même attaques, y compris nominatives et physiques, dont ont fait les frais ceux qui ont porté ce projet !

Le prolongement de T1 à l'est, entre Noisy-le-Sec et Val de Fontenay accuse tant d'années de retard, d'abord pour des motifs de basse politique et de vision étriquée qu'on renonce à les compter. C'est aussi le projet qui incarne, bien malgré lui, les défauts de la gouvernance des transports franciliens.

Il a néanmoins franchi une étape significative cet été avec la pose des premiers coupons de rail à Montreuil, près du futur dépôt, sur l'espace occupé il y a encore peu par une bretelle autoroutière.

080922_Tx-T1montreuil-autoroute1

080922_Tx-T1montreuil-autoroute2

 

Montreuil - 8 septembre 2022 - Les orages au-dessus du projet T1 ont presque disparu et la pose des voies confirme que cette extension attendue par la population depuis trop longtemps sera prochainement réalité. Derrière les palissades à droite du premier cliché sera érigé le nouvel atelier de maintenance destiné à accueillir les rames assurant la liaison Bobigny Pablo Picasso - Val de Fontenay. © transportparis

080922_TxT1montreuil-autoroute3

Montreuil - 8 septembre 2022 - On peut commencer à mesurer l'ampleur de la transformation urbaine, sur cette vue en direction de Romainville : tout au plus peut-on se demander si elle doit être imputée au seul tramway. On peut espérer que les tramways puissent se lancer à bonne allure sur cette section. © transportparis

Cependant, il faudra dans un premier temps se contenter de la seule section Noisy-le-Sec - Montreuil Mûrs à Pêches, puisque le financement du tronçon jusqu'au Val de Fontenay a pris du retard. Cette première étape est néanmoins essentielle car elle raccordera le nouvel atelier de maintenance de Montreuil qui accueillera lui aussi des Citadis 305 tout comme celui de Bobigny, et donc celui de Villetaneuse (en phase provisoire le temps d'adapter l'atelier existant). Il y aura donc un phasage de plus avant de pouvoir considérer achevée cette grande rocade au travers de la Seine-Saint-Denis, dont le lancement a été annoncé voici un peu plus de 40 ans et dont le premier tronçon a été mis en service il y a 30 ans déjà.

Posté par Redaction TRUP à 20:49 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

04 septembre 2022

T10 : les Citadis arrivent

La première rame est arrivée au nouveau dépôt de Châtenay-Malabry : la seule différence avec celles de T9 est la discrète mention de l'opérateur, la RATP, alors que celles basées à Orly sont gérées par Keolis. La pose des voies sur T10 se poursuit et l'objectif d'une mise en service en fin d'année 2023 semble toujours d'actualité.

Au fur et à mesure de l'avancement du chantier, on peut mesurer la faible prise en considération de la commodité des correspondances puisque le terminus de La Croix de Berny sera situé au nord de la RD986 et de l'A86 (qui est en tranchée couverte à cet endroit), alors que le nouvel accès à la gare du RER B - et le terminus du bus TVM - sont situés au sud. S'il est vrai que longer le parc de Sceaux facilitait grandement l'insertion des voies du tramway pour rejoindre ensuite l'avenue de la Division Leclerc, les voyageurs devront donc s'armer de prudence lors de la traversée de la RD986. Un entrainement sur le tramway des Maréchaux à la station de la porte de Vincennes est peut-être à prévoir. Il n'est pas trop tard pour être en forme à la mise en service...

030922_Tx-T10-croix-de-berny

030922_Tx-T10-croix-de-berny2

Antony - Avenue du Général De Gaulle - 3 septembre 2022 - Sur le premier cliché, les travaux de la ligne de tramway à hauteur de la station terminus, et un engin de chantier rail-route. La plateforme est installée au nord de l'avenue, le long du parc de Sceaux. Sur le second, à travers les palissades et autres grilles, on aperçoit le nouveau bâtiment voyageurs du RER B avec devant lui le terminus du TVM et, sur le viaduc, un MI84 rénové (si si, on vous l'assure). Avant même l'ouverture du tramway, un premier défi pour les piétons : aller de la gare à l'entrée du parc. Tout a été fait pour compliquer le cheminement au point que la seule solution est de marcher sur la chaussée, faute d'itinéraire clairement indiqué ! L'espace visible dans l'axe de la gare semble présager d'un large passage piétons pour la correspondance à défaut d'avoir implanté le tramway du côté de la gare. © transportparis

Posté par Redaction TRUP à 10:35 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 août 2022

T2 : une station de plus à La Défense ?

Le sujet revient, près de 2 ans après un premier examen. Ile de France Mobilités va demander à l'Etablissement Public Local Paris La Défense l'étude d'une station supplémentaire sur la ligne T2 entre celles de La Défense et de Puteaux. Soutenue par l'AUT Ile de France, cette suggestion repose à la fois sur la poursuite du développement de la partie du sud-ouest du quartier d'affaires, le délestage de la station existante et sur le choix final d'excentrer la station de la ligne 15 du Grand Paris Express dans ce secteur dit de la Rose de Cherbourg. Si on peut entendre cet argumentaire, il y a quand même de quoi être perplexe quant à la faisabilité de la station et l'impact sur l'exploitation : l'option de quais latéraux semble exclue (en direction de Porte de Versailles, la voie 1 du groupe II n'offre aucune largeur résiduelle pour un quai). Pour un quai central, il faudrait riper la voie du tram vers Bezons... mais les marges de manoeuvre sont quand même très limitées du fait des ouvrages. A moins d'imposer au tram des contorsions à 10 km/h ?

T2-rose-de-cherbourg

Le site envisagé pour l'étude d'une nouvelle station est pour le moins exigu... (cliché la-defense-92.fr)

Posté par Redaction TRUP à 09:37 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : ,