Le prolongement du RER E, la ligne 15 du Grand Paris Express, le T1 Ouest : trois grands projets à des échéances différentes (et pas forcément stabilisées) vont concerner la ville de Nanterre dans la décennie à venir. C'assez inédit et  cela mérite bien que transportparis s’y intéresse…

En décembre 2022 (en principe), le prolongement du RER E vers la nouvelle gare de Nanterre La Folie créera une seconde liaison est-ouest à haut débit vers le centre de Paris et l’est de l’agglomération, complétant le RER A. Voisine de la gare de Nanterre Préfecture sur le RER A, son ouverture dans un quartier en pleine évolution urbaine amène aussi à questionner l’évolution de la desserte par les autobus dans ce secteur.

La réalisation du T1 Ouest n’a pas encore commencé mais cette liaison Gennevilliers – Colombes – Nanterre – Rueil-Malmaison est déjà dans certains esprits : les aménageurs et les promoteurs immobiliers ne l’ont pas oublié !

Ces grands projets pourraient donner l’occasion de revoir la desserte fine de Nanterre, assurée aujourd’hui par les lignes :

  • 141 La Défense - Lycée de Rueil-Malmaison
  • 157 Pont de Neuilly – Nanterre Boulevard de Seine
  • 158 Pont de Neuilly – Gare de Rueil-Malmaison
  • 159 La Défense – Nanterre Cité du Vieux Pont
  • 160 Pont de Saint Cloud – Nanterre Préfecture
  • 163 Pont Cardinet – Nanterre Préfecture
  • 258 La Défense – Rueil-Malmaison La Jonchère
  • 259 Nanterre Université (Anatole France) – Saint Germain en Laye
  • 304 Gennevilliers Les Courtilles – Nanterre La Boule
  • 367 Pont de Bezons – Gare de Rueil-Malmaison
  • 378 Gennevilliers Les Courtilles – Gare de Nanterre Ville

Un bref rappel historique

La desserte de Nanterre a été assuré d'abord par les Chemins de fer de l'Ouest sur la ligne de Paris à Saint Germain en Laye, ouverte le 24 août 1837. Ensuite, la commune a bénéficié du tramway PSG (Paris - Saint Germain en Laye), dont l'origine était place de l'Etoile, empruntant la nationale 13 (bref, l'ancêtre de l'actuel duo 258/259). Baptisé 58 par la STCRP en 1921, cette ligne fut convertie à l'autobus le 21 janvier 1935. A cette date, 2 autres lignes d'autobus existaient sur le territoire de Nanterre :

  • EP Gare de Nanterre - Mairie de Puteaux
  • EW Gare de Nanterre - Bois-Colombes (place de la République)

CP-train-gare-nanterre

La gare de Nanterre dans les années 1930, après l'électrification de la ligne de Saint Germain en Laye et la suppression du passage à niveau qui était situé à hauteur de l'enfant à vélo à droite du cliché. Le TN4 Banlieue dit cage à poules doit assurer un service de la ligne EP ou de la ligne EW.

Le service des autobus a été remanié après la deuxième guerre mondiale. Sans surprise, l'axe Paris - Saint Germain en Laye fut le premier rétabli avec la ligne 158 Pont de Neuilly - Saint Germain mise en service le 5 novembre 1945 et dissociée 3 ans plus tard avec un service accéléré sous l'indice 258 pour Saint Germain, l'indice 158 étant affecté aux services omnibus pour Rueil-Malmaison.

1285_158Bnanterre-la-boule_machure

Nanterre - Place de La Boule - décembre 1985 - Victime de l'essor frénétique du trafic automobile, la place de La Boule avait été dotée d'autoponts légers en structure métallique en Y. Ce PR180.2 arrive de la gare de Rueil dans un environnement difficilement reconnaissable aujourd'hui. © J.P. Machuré

La ligne 157 a été créée le 23 avril 1946 sur le parcours Pont de Neuilly - Mairie de Nanterre, avec un parcours relativement similaire à l'ancienne ligne EP.

La construction de la cité du Vieux Pont a motivé dans un premier temps le prolongement de la ligne 167 Gare de Colombes - Gare de Nanterre (créée le 1er octobre 1951 dans le sillage de l'ancienne ligne EW) vers les nouveaux ensembles d'habitat dès le 31 mars 1952. Cette desserte a été reprise le 1er octobre 1958 par la nouvelle ligne 159 Pont de Neuilly - Cité du Vieux Pont par La Défense.

Enfin, la ligne 160 vers Saint Cloud et le pont de Sèvres a complété la structure élémentaire de desserte, avec des lignes à vocation radiale rabattues sur le métro : elle était mise en service le 7 août 1961.

Une ligne 304 transversale était créée le 2 octobre 1972 : reliant Gennevilliers à la place de La Boule via Colombes. Cette orientation fut développé dans la période récente avec d'abord la création de la ligne 367 le 19 octobre 1992 entre la gare de Colombes et Nanterre Lavoisier, prolongée 2 ans plus tard à la gare de Rueil-Malmaison. Enfin, suite à la mise en service du T2 entre La Défense et Bezons, la refonte du réseau de bus le 19 novembre 2012 a réorienté la ligne 378 vers Nanterre, en remplacement de la ligne 167 pour former un second axe Gennevilliers - Nanterre, mais avec un terminus à la gare du centre-ville.

L’arrivée du RER E et dans une moindre mesure celle du T1 Ouest semblent les deux opérations les plus structurantes : la ligne 15 avec sa desserte limitée (La Boule et La Folie) aura certainement peu d’impact sur l’organisation de la desserte locale, quoiqu’elle renforcera la centralité de la place de La Boule, qui est aujourd’hui en marge du centre commerçant de la ville.

Hypothèse de base évidente : le T1 Ouest remplacera (un jour) la ligne 304.

Le réexamen de la desserte de Nanterre est un exercice rendu difficile par l’étendue de la commune et ses forts contrastes, avec des pôles qui semblent fonctionner sans interactions les uns les autres : l’université, la préfecture, le centre-ville, la cité Picasso, la cité Berthelot, le Petit Nanterre, le coteau du Mont Valérien, et il faut aussi ajouter maintenant le Château de l’Ile en bord de Seine.

Quelques invariants

Outre la ligne 304 dans l’attente du tramway, la ligne 258 peut être considérée à l’identique : ce sont les deux lignes majeures du secteur. Mis à part l’accès au terminus de Rueil-Malmaison, la ligne 158 est également maintenue à l’identique. La ligne locale 559 serait peu impactée, mis à part un report de son terminus au parc du Chemin de l’Ile.

300111_158nanterre-boule

Nanterre - Place de La Boule - 30 janvier 2011 - La ligne 158 reste sur les grands axes dans sa liaison entre le pont de Neuilly et la gare de Rueil-Malmaison. Sa desserte a été fortement réduite au fil du temps avec seulement 8 voitures en ligne du type Citélis Line. Comparez avec le cliché précédent : la transformation de l'environnement urbain est patente. © transportparis

010520_258nanterre-joffre2

Nanterre - Boulevard Joffre - 1er mai 2020 - La ligne 258 entre La Défense et Rueil-Malmaison est un axe majeur du réseau d'autobus de la proche banlieue parisienne. Quand la ligne s'appelait 158B et qu'elle allait vers Saint Germain en Laye, elle avait été équipée d'autobus articulés, supprimés en 1995 et qui sont revenus 2 décennies plus tard. Heureusement ! On aperçoit la signalétique d'entrée du souterrain de la place de La Boule, qui a remplacé les autoponts. Le site sera à nouveau transformé avec la réalisation de T1 Ouest. © transportparis

240219_304nanterre-provinces-françaises2

Nanterre - Boulevard des Provinces Françaises - 24 février 2019 - La ligne 304 assure une importante rocade de Nanterre à Gennevilliers qui a vocation à être convertie en tramway. Depuis plus de 30 ans, elle est assurée en autobus articulés, ici un Citaro C2G. On aperçoit en arrière-plan les nouvelles constructions autour de la gare de Nanterre-Université. © transportparis

081016_378nanterre-benoit-frachon1

Nanterre - Avenue Benoît Frachon - 8 octobre 2016 - La ligne 378 complète la ligne 304 sur la liaison Gennevilliers - Nanterre. Elle n'est cependant pas équipée en autobus articulés malgré son trafic important. Cet Urbanway circule sur cette avenue dont la partie centrale est une tranchée couverte accueillant l'autoroute A86. Cette ligne concourt à la desserte des nouveaux quartiers qui émergent sur les bords de Seine, territoire à reconquérir par la ville. © transportparis

230420_378nanterre-couchant

Nanterre - Boulevard du Couchant - 23 avril 2020 - Le terminus de la ligne 378 est au pied de la gare de Nanterre-Ville qui est en travaux de rénovation. Le site est peu commode car la régulation difficile du trafic amène à faire stationner de nombreuses voitures en pleine voirie, gênant le passage des lignes 157 (vers Neuilly) et 160 (vers Boulogne) et 367 (vers Rueil). © transportparis

Revue de détails ligne pour les autres lignes.

Ligne 141 La Défense - Lycée de Rueil

Cette ligne dessert sur la pointe des pneus la commune de Nanterre, sur le versant nord du Mont Valérien : pas d'évolution étudiée ici, mais il y aurait probablement à dupliquer une telle démarche sur la commune de Rueil-Malmaison, où certains parcours sont particulièrement tortueux...

260420_141nanterre-fusilles2

Nanterre - Route des Fusillés - 26 avril 2020 - La ligne 141 tangente la commune de Nanterre dans son parcours assez escarpé sur le mont Valérien entre La Défense et le lycée de Rueil-Malmaison. © transportparis

Ligne 157 Pont de Neuilly – Gare de Nanterre La Folie

La ligne 157 serait décroisée avec la ligne 160 au niveau du cimetière du Mont Valérien. Depuis le carrefour Liberté-Plaideurs, la première rejoindrait la rue Vaillant-Couturier par la route des Martyrs de la Résistance. La seconde, par cette même route, rejoindrait la rue de Suresnes. Les terminus seraient aussi inversés : la ligne 157 vers Nanterre Préfecture (en intégrant l’achèvement des Terrasses de l’Arche) et une boucle terminale par la rue Célestin Hébert et le boulevard de La Défense pour intégrer la gare de Nanterre La Folie.

1980_157nanterre-rigout_tillet

Nanterre - Rue Rigoult - 1980 - Ce SC10UM arrive au terminus de la gare de Nanterre. La ligne avait abandonné celui de la mairie en 1972, à la reprise par la RATP de la desserte de la ligne de Saint Germain en Laye. Notez à gauche sur le trottoir le potelet de forme ovale avec la pendule, signalant un arrêt de terminus. © D. Tilliet

140420_157nanterre-stalingrad

Nanterre - Rue de Stalingrad - 14 avril 2020 - La ligne 157 traverse le centre ancien de Nanterre, mais ne peut desservir la gare de Nanterre-Ville qu'on aperçoit à gauche du cliché. Le Citélis Line n°3424 se dirige vers le terminus du quartier du Chemin de l'Ile sur le boulevard de la Seine. © transportparis

Ligne 159 La Défense – Gare de Rueil-Malmaison

Ligne singulière qui évite soigneusement toute correspondance avec les gares de Nanterre et dont le tracé s’avère particulièrement tortueux. Ainsi, après la desserte de l’avenue Pablo Picasso, elle pourrait emprunter le boulevard Honoré de Balzac pour rejoindre les rues Raymond Barbet et de Courbevoie. Elle serait prolongée de la cité du Vieux Pont à la gare de Rueil-Malmaison par le boulevard National et l’avenue de Colmar, simplifiant ainsi le tracé de la ligne 158 dans ce secteur qui pourrait ainsi « tirer tout droit » entre la place de La Boule et la gare de Rueil-Malmaison.

0890_159nanterre-picasso_basset

Nanterre - Boulevard Pablo Picasso - Août 1990 - En arrière-plan, les tours Aillaud et leur esthétique particulière, un peu trop conçues comme un objet architectural et moins comme un lieu de vie devant résister au temps, sans compter un tracé de la voirie qui crée de nombreux recoins propices malheureusement à des activités peu licites... Venons-en à l'autobus avec ce SC10UO sur la ligne 159 en direction de la Cité du Vieux Pont. Un itinéraire relativement plat compatible avec les performances limitées de ces véhicules incontournables durant 4 décennies ! © B. Basset

150420_159nanterre-raymond-barbet2

Nanterre - Rue Raymond Barbet - 15 avril 2020 - La ligne 159 serpente sur la commune et réussit le défi de passer près des 3 gares de la ville sans jamais en desservir une ! Elle a aussi la particularité d'alterner la desserte des grandes cités de la ville, son centre ancien et les rues résidentielles. © transportparis

050520_159nanterre-vieux-pont

Nanterre - Cité du Vieux Pont - 5 mai 2020 - Le terminus de la ligne 159 n'a que peu évolué en 6 décennies, au pied d'un ensemble assez représentatif de l'architecture de la reconstruction. © transportparis

Ligne 160 Pont de Saint Cloud – Nanterre Chemin de l’Ile

Comme indiqué ci-avant, décroisement avec la ligne 157 pour rééquilibrer les parcours.

1960_160nanterre-victor-hugo

Nanterre - Rue Rigoult - 1960 - Un autobus Chausson APH à l'esthétique caractéristique des années 1950, circule dans le centre de Nanterre, après avoir desservi la gare, en direction du pont de Sèvres. Cette rue, déjà illustrée avec un SC10 sur la ligne 157, n'est plus desservie aujourd'hui. (cliché X)

120918_160nanterre-plainchamp3

Nanterre - Place Plainchamp - 12 septembre 2018 - La ligne 160 a abandonné en 2017 le terminus du pont de Sèvres pour celui du pont de Saint Cloud (côté Boulogne). Cette longue ligne dessert Nanterre, Suresnes, Saint Cloud et Boulogne mais avec une faible fréquence. © transportparis

140420_160nanterre-levant1

Nanterre - Boulevard du Levant - 14 avril 2020 - Le plan de circulation et l'organisation de la voirie dans le centre ancien de Nanterre n'est pas simple et ne concourt pas à proposer des itinéraires commodes pour les autobus. © transportparis

Ligne 163 Pont Cardinet – Nanterre Place de La Boule

Elle quitterait le boulevard Arago à hauteur de la rue d’Arras pour desservir le prolongement de la rue Célestin Hébert et assurer une desserte de la nouvelle gare de La Folie. Elle serait prolongée jusque place de La Boule pour remplacer la ligne 259 sur le quartier des Champs Pierreux.

Nouvelle Ligne 257 Nanterre Chemin de l’Ile – Suresnes Place de la Paix

Cette création serait destinée à améliorer la desserte des différents quartiers de Nanterre, entre le Mont Valérien, le centre et l’université. Elle serait amorcée place de la Paix à Suresnes et emprunterait les rues Galliéni et de Garches avant de rejoindre la rue de Suresnes pour épauler la ligne 160. Parvenue place Plainchamp, elle accompagnerait la ligne 159, rejoindrait la Préfecture pour ensuite atteindre l’université et sa gare. Au-delà, elle rejoindrait le parc du chemin de l’Ile et le terminus du boulevard de Seine.

Ligne 259 Saint Germain en Laye – Gare de Rueil-Malmaison

Venant de Saint Germain en Laye, le rabattement vers le RER serait assuré au plus court par l’avenue Victor Hugo (itinéraire du 241).  

091217_259nanterre-chereau1

Nanterre - Esplanade Patrice Chéreau - 9 décembre 2017 - Devant la gare de Nanterre-Université et un environnement en travaux, ce Citélis Line de la ligne 259 venant de Saint Germain en Laye arrive à son terminus de la rue Anatole France. La dénomination de cet arrêt n'est pas très commode car rien ne dit qu'il s'agit en fait d'un point de régulation juste derrière cette gare. © transportparis

Ligne 358 Gare de Nanterre La Folie – Rueil-Malmaison La Jonchère

Cette ligne provisoire viendrait éventuellement compenser la réorientation de la ligne 259 vers la gare de Rueil-Malmaison en attendant la réalisation du tramway Gennevilliers – Rueil-Malmaison, en supposant que la combinaison 258 + 163 avec correspondance place de La Boule soit considérée insuffisante.

Ligne 367 Gare de Rueil-Malmaison – Pont de Bezons

Le tracé serait modifié par le boulevard de La Défense requalifié, afin de desservir les gares du RER E (Nanterre La Folie) et du RER A (Nanterre Préfecture), dans une meilleure complémentarité avec la ligne 257 créée.

310320_367nanterre-pascal3

Nanterre - Rue Pascal - 31 mars 2020 - La ligne 367 assure la desserte des zones industrielles situées entre l'A86 et la Seine : une correspondance avec le RER A en gare de Nanterre-Ville est assurée. C'est en 2020 l'une des dernières lignes dotées d'autobus Agora, les plus vieux de la RATP. © transportparis

Enfin, la ligne « bleue » ou 559 pourrait être conservée entre le cimetière du Mont Valérien et le parc du Chemin de l’Ile. Le cas de la récente ligne 263, par fusion des lignes AS (à Surenes) et 563 (à Nanterre), devrait également être repensé avec la création suggérée ici de la ligne 257.

plan-bus-nanterre

Et avec le tramway ?

Lorsque le tramway arrivera de Gennevilliers jusqu’à Nanterre, les modifications seront plus conséquentes, à commencer naturellement par la suppression de la ligne 304. La ligne 378 devra aussi être réexaminée puisque la section « utile » se limiterait au parcours entre Les Courtilles et les Quatre Chemins de Colombes.

Le devenir de la ligne 258 doit être examiné du fait du tronc commun entre La Boule et le terminus Rueil-Malmaison. Son maintien est évidemment justifié pour maintenir l’accès direct vers La Défense… et il serait d’ailleurs plutôt nécessaire d’envisager sa conversion en tramway (comme suggéré dans notre schéma directeur des tramways franciliens) compte tenu de son trafic actuel et de son potentiel élevé, sur un axe qui peut être un territoire de rénovation urbaine du carrefour des Bergères à celui de La Boule.