Alors que le parc du Métro continue de recevoir des MF01 sur la ligne 9, cloturant progressivement ce marché, le STIF a mandaté Egis Rail pour réaliser son schéma directeur de renouvellement du parc Métro, notamment pour traiter le cas du matériel fer, puisque les décisions concernant le matériel pneu sont liées à la décision d'automatiser la ligne 4 et à la stratégie d'équipement de la ligne 14.

311013_MF01alma_godin

Alma-Marceau, ligne 9 - 31 octobre 2013 - Matériel réussi, la dernière tranche de MF01 destinée à la ligne 9 adopte la nouvelle livrée STIF. Le blanc devient omniprésent sur le réseau souterrain. © T. Godin - thibxl.be

Prolongement de la ligne 14 et automatisation de la ligne 4

La décision de convertir la deuxième ligne du réseau par son trafic entraînera une série de mutations et modifications en cascade, combinées aux choix de matériel roulant de la ligne 14 pour ses prolongements à Saint Ouen, Pleyel et Orly. Ainsi, la ligne 14 va d'abord recevoir 18 MP05 pour couvrir les besoins de l'extension à Saint Ouen, avant de voir son parc progressivement renouvelé par des MPng. La RATP devra faire cohabiter 3 types de matériel sur la ligne 14 durant la livraison de 72 éléments MPng (soit, à raison de 2 unités par mois, pendant au total 3 ans), mais surtout assurer la cohérence dans les automatismes, sachant que deux générations devront cohabiter sur la ligne 14 entre la section existante d'une part et la section nouvelle d'autre part. Un petit défi à relever...

301211_MP89saint-germain-des-pres_godin

Saint Germain des Prés, ligne 4 - 30 décembre 2011 - Les 52 MP89CC ne devraient assurer qu'une transition en attendant l'automatisation de la ligne qui se soldera par une inédite cohabitation de 3 séries de matériel. © T. Godin - thibxl.be

L'arrivée des MPng sur la ligne 14 libèrera donc les 21 MP89CA et les 18 MP05. Les premiers iront sur la ligne 4, tout comme 11 des 18 MP05 : 7 MP05 iront sur la ligne 1 pour renforcement du parc afin de préparer le prolongement à Val de Fontenay. Au passage, les MP05 qui auront d'abord reçu les automatismes de la ligne 14 en lieu et place de ceux de la ligne 1 (pour laquelle ils étaient initialement destinés) devront finalement recevoir les équipements de cette dernière, mais aussi ceux de la ligne 4. Quant aux MP89CC, l'opération coïncidera avec leur rénovation mi-vie

Ainsi, la ligne 4 aura une dotation de base de 21 MP89CC et 11 MP05, et recevra 20 MPng pour compléter son effectif : la RATP aura donc un second défi, pérenne cette fois-ci, avec la cohabitation de 3 matériels sur une même ligne automatique. Dans l'histoire du réseau, on a rarement vu la mise en place d'une flotte non homogène sur une même ligne.

Remplacement des MP73 de la ligne 6

La ligne 4 libèrera donc ses 52 MP89CC au profit de la ligne 6... qui n'en requiert que 42, et de surcroît à 5 caisses et non à 6. Le STIF a donc acté la perte de 42 rames complètes et des 10 motrices intermédiaires (suppression des N1), soit 102 caisses, ou encore le tiers du parc MP89 qui ne dépassera donc pas le stade de la mi-vie.

210511_MP73bel-air_godin

Bel Air, ligne 6 - 21 mai 2011 - Le schéma directeur prévoit de remplacer les MP73 par les MP89CC actuellement sur la ligne 4 : l'infrastructure devra être adaptée au gabarit légèrement plus généreux du MP89. © T. Godin - thibxl.be

Le document évoque bien la modernisation nécessaire de l'atelier d'Italie pour accueillir du matériel moderne, mais pas un mot sur les contraintes d'exploitation du MP89 en phase transitoire avec le MP73, alors qu'un document de service officiel existe aujourd'hui à la RATP et rend la cohabitation des 2 séries quasiment impossible en exploitation voyageurs.

Renouvellement de la ligne 11 en MPng

La ligne 11 restera équipée en MP59 jusqu'à la mise en service du prolongement à Rosny Bois Perrier, nécessitant l'acquisition de 37 MPng. Une commande complémentaire pourrait être déclenchée en cas de confirmation de l'extension à Noisy Champs. Compte tenu de l'ampleur du prolongement de cette ligne (plus de 12 km, soit une longueur triplée par rapport à la situation actuelle), on peur regretter que l'automatisation de la ligne 11 ait été écarté.

210511_MP59arts-et-métiers_godin

Arts et Métiers, ligne 11 - 21 mai 2011 - Les MP59 devront donc "tenir le coup" sur la ligne 11 jusqu'à son prolongement, accompagné de l'arrivée du MP14. Le record de longévité d'un matériel sera approché, mais pas égalé. © T. Godin - thibxl.be

Quel sort pour les MF67 et MF77 ?

Deux scénarios ont été envisagés pour le remplacement des MF67 sur les lignes 3, 3bis, 10 et 12, ainsi que des MF77 des lignes 7, 8 et 13. Ils se différencient principalement par l'éventualité d'une opération de rénovation des aménagements des MF77 des lignes 7 et 8, opération initialement envisagée, mais abandonnée par la RATP suite à la médiocre qualité des opérations réalisées par le prestataire retenu (Cannes La Bocca, repris par AnsaldoBreda).

Dans tous les cas, le MFng arriverait d'abord sur la ligne 12 en 2021 pour remplacer les MF67D ex-ligne 9 qui sont en train d'y être affectés pour remplacer des trains du même type mais n'ayant pas bénéficié de rénovation technique à la fin des années 1990.

Ensuite, c'est la ligne 3, qui fut la première équipée de MF67 en 1968, qui perdra ses rames à bogies monomoteurs, rénovées voici une dizaine d'années, et qui restent parmi les meilleures rames du réseau. Les MFng y apparaitraient en 2024 - 2026. Parallèlement, la ligne 7 perdrait ses MF77.

Puis les deux scénarios divergent.

Le premier prévoit d'équiper les lignes 3bis et 7bis d'une déclinaison à 4 caisses du MFng en 2026 et 2027, traitant ainsi le sort des 9 MF88 expérimentaux.

060713_MF88louis-blanc_godin

Louis Blanc, ligne 7bis - 6 juillet 2013 - Matériel expérimental, le MF88 est une "bête à chagrins" offrant de surcroît un confort particulièrement rudimentaire aux voyageurs, il est vrai peu nombreux, de cette courte ligne. © T. Godin - thibxl.be

Parallèlement serait engagé l'équipement de la ligne 10 en 2027 - 2029 et de la ligne 8 en 2026-2029. Dotée de MF77 rénovés, la ligne 13 fermerait la marche en 2029 - 2031.

210511_MF67_mirabeau_godin

Mirabeau, ligne 10 - 21 mai 2011 - Les MF67 série E sont en ligne de mire du schéma directeur en attendant leur renouvellement. Les derniers exemplaires de cette série, largement entamée par l'arrivée des MF01 sur la ligne 2, seront remplacés par des rames de série D venues de la ligne 9, en attendant l'arrivée du MFng. © T. Godin - thibxl.be

Ce premier scénario, évalué à 1,24 MM€, conduit à mettre en parallèle 2 marchés de matériel fer afin de pouvoir augmenter le nombre de rames livrées et ainsi équiper simultanément 2 lignes de métro au cours d'une même période.

200212_MF67_porte-des-lilas_godin

Porte des Lilas, ligne 3bis - 20 février 2012 - Autre ligne atypique, la ligne 3bis et ses rames MF67 à 3 voitures : l'hypothèse de MF01 réduits à 4 caisses n'a pas pu être retenue, et c'est le MFng qui devra venir remplacer ces trains sur la courte navette Gambetta - Lilas. © T. Godin - thibxl.be

Le second scénario lisse les investissements sur une durée plus longue et dans le cadre d'un marché unique de matériel fer. L'ordre d'équipement serait alors le suivant au-delà des lignes 12 et 3 : 7bis (2026), 10 (2027-2028), 3bis (2028), 7 (2028-2031), 8 (2032-2034) et 13 (2034-2037), cette dernière étant de toute manière traitée en queue de marché pour le même motif que dans le premier scénario. L'économie globale est assez minime puisque se limitant à une trentaine de millions d'euros.

010812_MF77_creteil_godin

Créteil, ligne 8 - 1er août 2012 - Les MF77 de la ligne 8 sur la section aérienne de Créteil, où le métro prend les allures d'un chemin de fer suburbain. Initialement envisagée, la rénovation des rames des lignes 7 et 8 constitue la principale variable d'ajustement du schéma directeur. © T. Godin - thibxl.be

Dans tous les cas, l'arrivée des MFng coïncide avec la fin d'installation du système d'exploitation OCTYS en renouvellement de la signalisation latérale.

Conclusion

On retiendra les éléments suivants de ce schéma directeur :

  • les MP59 devront tenir jusqu'au prolongement de la ligne 11 ce qui signifie que ce projet ne doit pas être retardé : les rames atteindront alors un âge moyen de 55 à 57 ans.
  • les MF67 de la ligne 3 atteindront également cet âge respectable
  • les conditions d'accès des MP89 à la ligne 6 méritent d'être singulièrement examinées au vu des restrictions existantes
  • la cohabitation - temporaire sur la ligne 14 puis durable sur la ligne 4 - de trois séries de matériel roulant est une situation inédite sur le réseau et ne manquera pas d'être un défi technique du fait de l'intégration des automatismes d'exploitation
  • le scénario à 2 marchés de matériel fer permettrait une mise en concurrence de l'industrie ferroviaire plus large alors qu'un marché unique serait peut-être accompagné d'une stratégie industrielle en amont verrouillant les marges de négociation possible.