Après la livraison des MF01 sur les lignes 2,5 et 9, le STIF a mandaté Egis Rail pour réaliser son schéma directeur de renouvellement du parc Métro, notamment pour traiter le cas du matériel fer, puisque les décisions concernant le matériel pneu sont liées à la décision d'automatiser la ligne 4 et à la stratégie d'équipement de la ligne 14.

090214_MF01bonne-nouvelle3

Paris - Station Bonne Nouvelle ligne 9 - 9 février 2014 - Matériel réussi, la dernière tranche de MF01 destinée à la ligne 9 adopte la nouvelle livrée STIF. Le blanc devient omniprésent sur le réseau souterrain. © transportparis

Prolongement de la ligne 14 et automatisation de la ligne 4

La décision de convertir la deuxième ligne du réseau par son trafic entraînera une série de mutations et modifications en cascade, combinées aux choix de matériel roulant de la ligne 14 pour ses prolongements à Saint Ouen, Pleyel et Orly. Ainsi, la ligne 14 a reçu 11 MP05 en plus des 21 MP89CA pour couvrir les besoins de l'extension à Saint Ouen, avant de voir son parc progressivement renouvelé par des MP14 à 8 voitures. La RATP devra faire cohabiter 3 types de matériel sur la ligne 14 durant la livraison de 72 éléments MP14 (soit, à raison de 2 unités par mois, pendant au total 3 ans), mais surtout assurer la cohérence dans les automatismes, sachant que deux générations devront cohabiter sur la ligne 14 entre la section existante d'une part et la section nouvelle d'autre part. Un petit défi à relever...

250217_MP89saint-germain-des-pres1

Paris - Station Saint Germain des Prés ligne 4 - 25 février 2017 - Les 52 MP89CC assureront finalement une transition en attendant l'automatisation de la ligne qui se soldera par une inédite cohabitation de 3 séries de matériel. © transportparis

L'arrivée des MP14 sur la ligne 14 libèrera donc les 21 MP89CA et les 11 MP05 pour la ligne 14.

La RATP a également commandé 7 MP05 pour la ligne 1 afin de préparer le prolongement à Val de Fontenay. Au passage, ces MP05 ont d'abord d'abord reçu les automatismes de la ligne 14, pour déverminage du matériel sous garantie.

Ainsi, la ligne 4 aura une dotation de base de 21 MP89CA et 11 MP05, et recevra 20 MP14 pour compléter son effectif : la RATP aura donc un second défi, pérenne cette fois-ci, avec la cohabitation de 3 matériels sur une même ligne automatique. Dans l'histoire du réseau, on a rarement vu la mise en place d'une flotte non homogène sur une même ligne.

10-MP14-IDFM_MP14

Esquisse du MP14 dans la nouvelle livrée francilienne. Fini le vert jade RATP et retour du bleu dans le métro, disparu en 1992 !

Remplacement des MP73 de la ligne 6

La ligne 4 libèrera donc ses 52 MP89CC au profit de la ligne 6, qui en utilisera 47 (pour 42 MP73, anticipant une évolution d'offre à terme), dans une formation réduite à 5 caisses compte tenu des quais de 75 m. De ce fait, 5 rames complètes et 10 motrices intermédiaires N1 seront réformées soit 40 voitures. A l'occasion de ce transfert, les MP89CC seront rénovées. Ce sera leur troisième affectation en 25 ans, après leur arrivée sur la ligne 1, puis leur transfert sur la ligne 4 du fait de l'automatisation de la première... avant d'être à nouveau mutées pour la même raison.

190512_MP73passy3

Paris - Viaduc de Passy - Ligne 6 - 19 mai 2012 - Le schéma directeur prévoit de remplacer les MP73 par les MP89CC actuellement sur la ligne 4 : l'infrastructure devra être adaptée au gabarit légèrement plus généreux du MP89. © transportparis

L'arrivée des MP89CC sur la ligne 6 implique des travaux sur l'infrastructure, pour achever la rénovation des viaducs, renforcer la voie dans les zones de station compte tenu des meilleures performances de ce matériel, raboter de 2 cm les quais dans 13 stations pour dégager le gabarit (les MP73 étant un peu plus étroits), adapter le centre de maintenance de Nation, l'atelier de la place d'Italie et les machines à laver.

Renouvellement de la ligne 11 en MP14

La ligne 11 restera équipée en MP59 jusqu'à la mise en service du prolongement à Rosny Bois Perrier, nécessitant l'acquisition de 37 MP14. Une commande complémentaire pourrait être déclenchée en cas de confirmation de l'extension à Noisy-Champs (20 rames). Compte tenu de l'ampleur du prolongement de cette ligne (plus de 12 km, soit une longueur triplée par rapport à la situation actuelle), on peut regretter que l'automatisation de la ligne 11 ait été écartée. Cependant, depuis 2018, l'extension à Noisy-Champs a disparu des cartes du Grand Paris...

180317_MP59arts-et-metiers2

Paris - Station Arts et Métiers ligne 11 - 18 mars 2017 - Les MP59 devront donc tenir le coup sur la ligne 11 jusqu'à son prolongement, accompagné de l'arrivée du MP14. Le record de longévité d'un matériel sera approché, mais pas égalé. © transportparis

Quel sort pour les MF67 et MF77 ?

Deux scénarios ont été envisagés pour le remplacement des MF67 sur les lignes 3, 3bis, 10 et 12, ainsi que des MF77 des lignes 7, 8 et 13. Ils se différencient principalement par l'éventualité d'une opération de rénovation des aménagements des MF77 des lignes 7 et 8, opération initialement envisagée, mais abandonnée par la RATP suite à la médiocre qualité des opérations réalisées par le prestataire retenu (Cannes La Bocca, repris par AnsaldoBreda). Finalement, en 2017, Ile de France Mobilités a validé une opération sur ce parc, concrétisée en fin d'année 2018 par l'arrivée du premier train : la disposition à 4 places de front a été maintenue, avec les mêmes sièges que sur les rames de la ligne 13. En revanche, pas de plan dynamique et pas de nouveau plafond : la résille métallique d'origine a simplement été nettoyée.

Le lancement d'un nouveau marché a tardé : il était initialement prévu de le lancer en 2014-2015. Et ce fut finalement non pas un MF15 mais un MF19 qui apparut. En théorie, l'équipement devrait concerner successivement les lignes 3, 10 et 12 pour réformer les rames dans l'ordre naturel d'arrivée, avant d'attaquer le trio 7-8-13. Bref, éliminer d'abord les MF67 et ensuite les MF77. Or, un peu de politique s'est invitée à l'ordre d'affectation. La ligne 10 sera donc la première équipée du MF19, en principe vers 2024,, suivie des lignes 3bis et 7bis dans une version courte composée de 4 voitures. La ligne 13 suivrait en 2026, avec l'option d'automatisation, et une version du MF19 plus longue de 2 m pour calquer la longueur des MF77 (dire qu'il était question dans les années 1970 d'exploiter cette ligne avec des trains de 7 voitures en adaptant les stations...). La ligne 3, dont les MF67 datent de 1968, ne recevrait du matériel neuf qu'à partir de 2028. Les lignes 7 et 8 fermeraient la marche vers 2030.

020519_MF77+MF88louis-blanc_tgiesen

Paris - Station Louis Blanc ligne 7 et 7bis - 2 mai 2019 - Matériel expérimental, le MF88 est une bête à chagrins offrant de surcroît un confort particulièrement rudimentaire aux voyageurs, il est vrai peu nombreux, de cette courte ligne. Correspondance sur le même quai avec un MF77 rénové de la ligne 7 en direction de La Courneuve. © T. Giesen

111213_MF67mirabeau_desreumaux

Paris - Station Mirabeau ligne 10 - 11 décembre 2013 - Station atypique pour une ligne singulière dépourvue de pilotage automatique, mais qui sera la première à recevoir le MF19. Ce train MF67E se dirige vers Boulogne. Ils ont depuis été remplacés par des trains de la série D récupérés sur la ligne 9. © G. Desreumaux

200819_MF77gare-de-l'est_tgiesen

Paris - Station Gare de l'Est ligne 7 - Les MF77 de la ligne 13 ont été rénovés avec un résultat discutable sur certains points (comme l'éclairage, dont la reprise a débuté en 2019). Les rames des lignes 7 et 8 bénéficient d'un traitement léger destiné à faire patienter correctement les voyageurs jusqu'à la fin de la décennie quand les MF19 arriveront sur ces lignes © T. Giesen

 

010812_MF77_creteil_godin

Créteil ligne 8 - 1er août 2012 - Les MF77 de la ligne 8 sur la section aérienne de Créteil, où le métro prend les allures d'un chemin de fer suburbain. Le MF19 arrivera sur cette ligne en fin de décennie, amenant les MF77 à friser les 50 ans de carrière. © T. Godin - thibxl.be

Dans tous les cas, l'arrivée des MF19 coïncide avec la fin d'installation du système d'exploitation OCTYS en renouvellement de la signalisation latérale.

Conclusion

On retiendra les éléments suivants de ce schéma directeur :

  • les MP59 devront tenir jusqu'au prolongement de la ligne 11 et la réalisation du nouvel atelier de maintenance pour recevoir le MP14 ;
  • les MF67 de la ligne 3 atteindront l'âge canonique de 60 ans puisqu'ils seront les derniers trains de cette série sur le réseau, ce qui n'était pas forcément le scénario initial du schéma directeur ;
  • les conditions d'accès des MP89 à la ligne 6 ont été finalement levées et une partie de cette série sera transformée en rames à 5 voitures pour remplacer les MP73 ;
  • la cohabitation - temporaire sur la ligne 14 puis durable sur la ligne 4 - de trois séries de matériel roulant est une situation inédite sur le réseau et ne manquera pas d'être un défi technique du fait de l'intégration des automatismes d'exploitation ;
  • le scénario à 2 marchés de matériel fer aurait permis une mise en concurrence de l'industrie ferroviaire plus large alors qu'un marché unique serait peut-être accompagné d'une stratégie industrielle en amont verrouillant les marges de négociation possible. C'est ce second schéma qui s'est imposé compte tenu du délai de décision, rendant le remplacement des 2 séries compatibles avec un contrat-cadre d'une douzaine d'années.