04 mai 2017

Ligne 18 : des études pour un prolongement

A peine décidée qu'elle fait déjà l'objet de demandes de prolongement ! La ligne 18 du Grand Paris Express, qui n'est pas la moins contestée ni la moins contestable des sections du projet, a été récemment déclarée d'utilité publique pour la section de Versailles Chantiers à l'aéroport d'Orly. Les deux départements de l'Essonne et du Val de Marne ont accepté de cofinancer une étude pour prolonger la ligne 18 vers l'est afin de rejoindre les RER C et D, semble-t-il en visant une desserte de Juvisy.

Ceci dit, compte tenu de l'échéance de réalisation annoncée de cette ligne, il y a peut-être intérêt à poursuivre d'autres projets, comme la deuxième phase du tramway T7 entre Athis-Mons et Juvisy, faute de quoi toute amélioration risque d'être reportée à 2040 dans le meilleur des cas...

Posté par ortferroviaire à 14:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


05 avril 2017

La ligne 18 déclarée d'utilite publique

Le 30 mars dernier a été signée par l'Etat la Déclaration d'Utilité Publique de la ligne 18 du Grand Paris Express entre l'aéroport d'Orly et la gare de Versailles Chantiers, parachevant le processus de validation de l'intégralité du réseau de métro automatique porté par la Société du Grand Paris.

D'une longueur de 35 km dont 14 en viaduc, la ligne 18 comprendra 10 stations dont 3 aériennes sur le plateau de Saclay. Son coût est évalué à 2,7 MM€ pour une fréquentation journalière estimée à 100 000 voyageurs par jour. Un coût élevé pour un trafic limité : 77 M€ du kilomètre pour un trafic de tramway, de quoi une nouvelle fois reposer des questions maintes fois évoquées mais à chaque fois verrouillées par une justification législative. On pourrait en faire, des choses utiles en Ile de France, avec 2,7 MM€...

 

 

Posté par ortferroviaire à 13:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mai 2016

Grand Paris : déjà des demandes de prolongement

A peine dessiné, déjà réclamé : le Grand Paris Express suscite déjà des convoitises au-delà du schéma défini, non sans mal par l'Etat et la Région en 2013. Ainsi, des élus de l'Essonne et du Val de Marne expriment deux propositions de prolongement. Il s'agit d'abord de la ligne 14 entre l'aéroport d'Orly et Morangis, en s'appuyant sur le fait qu'un site de remisage du matériel roulant de la ligne 14 sera aménagé sur cette commune, au-delà du terminus d'Orly. C'est ensuite la ligne 18 qui est l'objet de convoitise dans le Val de Marne, pour envisager un prolongement depuis Orly jusqu'à Boissy Saint Léger via Villeneuve Saint Georges.

Autant dire des perspectives très lointaintes étant donné que le calendrier du projet "socle" est déjà lui-même difficile à maîtriser à un horizon de plus de cinq ans...

Posté par ortferroviaire à 17:30 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

23 novembre 2015

Grand Paris : la SGP accélère

Réuni mi-novembre, le conseil de surveillance de la Société du Grand Paris a donné son aval au financement de 3 sections du Grand Paris Express, à savoir les lignes 15 Est (Saint Denis - Champigny), 17 (Le Bourget - Mesnil-Amelot) et 18 (Orly - Versailles), totalisant 8 MM€ d'investissements.

Il a aussi confirmé la reconversion de l'ancien site de Peugeot à Aulnay sous Bois, qui deviendra un atelier de maintenance du matériel et accueillera le poste de commandement des lignes 16 et 17. Au total, 592 M€ seront investis sur place, avec à la clé quelques centaines d'emplois.

En outre, la SGP a validé 3 conventions de financement concernant le prolongement de la ligne 11 à Rosny Bois Perrier (300 M€), la mise à 4 voies du terminus de Cergy le haut sur le RER A (25 M€) et EOLE (159 M€) en attendant leprotocole de financement global.

Désormais, le rythme annuel d'investissement de la SGP franchit le cap du milliard d'euros pour s'établir à 1,16 MM€ en 2016.

Posté par ortferroviaire à 11:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 novembre 2015

Ligne 18 : première remise en cause

Premier coup de canif dans le discours officiel sur la nécessité de réaliser l'intégralité du projet du Grand Paris Express. Le Commissariat Général à l'Investissement, organisme d'Etat, vient de rendre un avis sur la pertinence de la ligne 18 qui, à un mois des élections régionales, pourrait provoquer quelques remous. La liaison Orly - Versailles par métro reçoit un avis au mieux réservé sur la partie entre Orly et le plateau de Saclay et clairement défavorable au-delà jusqu'à Versailles.

Entre Orly et le plateau de Saclay, le CGI demande une réflexion et une concertation sur l'évaluation de la réalité des besoins globaux du plateau, une analyse complémentaire sur le niveau de saturation de la RN118 qui assure la desserte principale routière du secteur et surtout une maîtrise des coûts de conception, de travaux et d'exploitation. En résumé, la CGI considère surdimensionnée la réalisation d'une ligne de métro, fut-elle à petit gabarit, estimée à 3 MM€ pour transporter 100 000 voyageurs par jour.

On retrouve dans ces conclusions une forte analogie avec les conclusions de la mission jadis confiée à Pascal Auzannet au moment de la reprise en mains du Grand Paris après le départ de Christian Blanc du pilotage politique de ce projet. L'expert, qui a fait ses classes à la RATP au métro et au RER, préconisait de revenir à des modes plus léger, et notamment des formes de tramways rapides plus adaptées selon lui à un trafic modeste.

La ligne 18 suscitait déjà beaucoup de prudence et de critiques de la part des sphères techniques, mais était considérée comme un symbole politique, la traduction même de la notion de cluster scientifique, connecté par la ligne 18 à la fois à un aéroport (Orly) et à un quartier d'affaires (La Défense). D'ailleurs, plus personne ne parle vraiment de la section Versailles - La Défense de la ligne 18... reportée au-delà de 2035 dans le nouveau calendrier du projet.

transportparis propose de nourrir cette réflexion sur les alternatives à la ligne 18 en travaillant sur plusieurs axes :

  • l'évaluation de l'attractivité du futur BHNS du plateau de Saclay actuellement en travaux, et par conséquent la possibilité d'un maillage de lignes connectées à la fois au RER C et au RER B, mais aussi à Orlyval à Antony pour accéder rapidement à l'aéroport ;
  • la possibilité de connecter des branches de tramway au tram-train Versailles - Massy - Evry pour améliorer l'accès à la zone d'emplois d'Orly - Rungis et à l'aéroport (avec probablement le maintien d'une navette bus entre Pont de Rungis et les aérogares) ;
  • l'étude d'une amélioration radicale de la liaison La Défense - Saint Quentin en Yvelines par un prolongement de la ligne L (branche Versailles Rive Droite) jusqu'à Saint Quentin en Yvelines par une infrastructure nouvelle (voir notre proposition dans la Prospective Transilien Saint Lazare) qui absorberait la desserte actuelle de la ligne U et permettrait 12 trains par heure entre La Défense et Saint Quentin en Yvelines (soit au minimum 18000 places par heure et par sens) pour un coût nettement inférieur - et donc un délai potentiel plus court - à la section reportée aux calendes grecques de la ligne 18... tout en améliorant fortement la régularité du réseau Saint Lazare.

Posté par ortferroviaire à 10:47 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags :

10 juillet 2014

Matignon veut accélérer le Grand Paris

15 mois après les annonces sur le Nouveau Grand Paris, issu d'un savant consensus entre le projet initial et du plan régional pour les transports, Matignon souhaite impulser un nouveau tempo. En conseil des Ministres, Manuel Valls s'est exprimé sur la préfiguration de la Métropole parisienne, effective à compter du 1er janvier prochain, et du calendrier de réalisation des projets de transport.

Matignon réaffirme la priorité aux opérations sur le réseau existant et notamment EOLE, le prolongement de la ligne 11, la modernisation des lignes de RER. Concernant le métro de rocade, une accélération du calendrier est demandé afin notamment de desservir Orly et Roissy dès 2024 par les lignes 17 et 18, dont la réalisation était prévue vers 2030 au mieux.

Pour mémoire, le montant des investissements de la Société du Grand Paris se décompose comme suit :

  • 22,7 MM€ pour les lignes 15, 16, 17, 18 et les sections Saint-Ouen - Pleyel et Olympiades - Orly de la ligne 14
  •  798 M€ pour le prolongement de la ligne 14 de Saint Lazare à Saint Ouen (contribution au financement)
  • 1 MM€ pour le prolongement du RER E à Mantes la Jolie (contribution au financement)
  • 300 M€ pour le prolongement de la ligne 11 des Lilas à Rosny sous Bois (contribution au financement)
  • 352 M€ pour les schémas directeurs de modernisation des RER (contribution au financement)
  • 450 M€ pour l'adaptation des réseaux existants en correspondance

Posté par ortferroviaire à 09:57 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,