01 octobre 2020

La gare de Nanterre La Folie prend forme

C'est un des chantiers phares du projet EOLE, redonnant vie à un site ferroviaire délaissé depuis plus de 30 ans. L'ancien triage de Nanterre La Folie devient donc une gare, la quatrième sur le territoire de cette commune de plus de 90 000 habitants. Située à l'émergence du tunnel venant de l'actuel terminus Haussmann Saint Lazare, elle se situe juste avant le raccordement aux voies du groupe V en direction de Mantes la Jolie.

Les 6 voies à quai de la gare sont désormais posées et partiellement ballastées. Le piquetage pour l'installation de la caténaire est également réalisé. Les quais sont en cours de construction, après la réalisation des nouveaux ponts destinés à relier le quartier des Groues, l'un des grands projets de reconversion urbaine derrière La Défense, aux limites de Nanterre et de La Garenne Colombes, mais aussi de la première partie de la passerelle reliant le futur hall d'accès et les différents quais. Cet ouvrage aboutira plus tard dans la gare du Grand Paris Express, qui sera réalisée au nord des voies du RER.

230920_Tx-EOLE-la-folie

Nanterre - 23 septembre 2020 - Et voilà, ça commence à ressembler à une gare. Au premier plan, la passerelle d'accès aux quais depuis le hall qui fera office de bâtiment voyageurs au rez-de-chaussée de l'un des immeubles en cours de construction. Il y aura aussi un passage souterrain pour assurer la liaison avec la future gare du Grand Paris Express, en plus de la passerelle qui sera prolongée. A gauche, les 3 voies principalement destinées au ravitaillement de la chaufferie de La Défense et le raccordement vers le groupe II, qui sera maintenu. © transportparis

260920_Tx-EOLE-la-folie1

260920_Tx-EOLE-la-folie1

Nanterre - 26 septembre 2020 - Vu en direction de Mantes la Jolie, les voies en cours de ballastage. Compte tenu du nombre de circulations, SNCF Réseau a choisi de conserver un travelage en bois pour les appareils de voie, compte tenu des fortes sollicitations exercées par le matériel roulant. © transportparis

On note que le nouveau siège de Vinci (qui construit la gare) surplombe en partie les voies, avec d'impressionnantes structures de fondation qui encombrent l'un des quais de la gare, celui qui accueillera notamment les trains en direction de Mantes la Jolie et une partie des trains faisant terminus à La Folie.

Autre site reprenant vie, les ateliers de La Folie, situés entre les voies du groupe III et du groupe V, renoueront avec leur fonction d'origine : outre des positions de remisage, une partie de la maintenance courante des rames RERng sera effectuée sur ce site.

Du côté du tunnel, outre le fait que Virginie est donc désormais dans Paris, le très discret chantier de la gare de La Défense est entré dans une nouvelle phase intensive d'excavation car la section de tunnel entre le site de La Folie et l'immense boîte sous le CNIT est désormais percé, ce qui va faciliter l'extraction des déblais qui, jusqu'à présent, s'effectuait en surface par une conduite de marinage au-dessus de la voirie dans les rues de Courbevoie. En principe, le volume sera dégagé en fin d'année puisque la pose des voies devrait débuter dans le tunnel La Folie - La Défense à cette échéance.

Posté par ortferroviaire à 11:16 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 juin 2019

RER E : premiers aménagements à Nanterre La Folie

Ce sera un lieu stratégique du prolongement du RER E à plusieurs titres. Nanterre La Folie, ce sera d'abord une gare avec une fonction particulière. Elle marque la renaissance d'un site ferroviaire qui comprenait plusieurs activités. Implantée sur l'ancien triage de marchandises de La Folie, les trains venant de l'Est parisien y feront terminus, d'où sa configuration largement dimensionnée avec 6 voies à quai, dont 4 seront destinées aux missions de Chelles, Villiers sur Marne et Tournan. Les deux autres seront utilisées par les missions de Mantes la Jolie, au passage.

La gare commence à prendre réellement forme dans un environnement urbain qui lui-même est en pleine transformation. Elle est la pierre angulaire de la transformation du quartier des Groues qui sera aussi desservi par le Grand Paris Express dont la station sera située au nord de la gare du RER E. De nouveaux ponts franchissant le faisceau ferroviaire sont prévus, dont l'un est déjà partiellement réalisé en prolongement de la rue Célestin Hébert, d'où a été prise la photo ci-dessous de la passerelle de la gare, qui fera aussi la liaison avec la station de la ligne 15. Il est intéressant de noter que les accès ont été réalisés avant même les quais. Le bâtiment voyageurs, à l'angle du boulevard de La Défense et de la rue Célestin Hébert, commence à prendre forme, tout comme l'immeuble qui sera érigé en partie au-dessus des voies ferrées, qui doit accueillir le nouveau siège de Vinci : le groupe est d'ailleurs un acteur majeur du projet, constructeur de la gare de La Défense, sous le CNIT, et lauréat des marchés d'alimentation électrique... et responsable de rejets de béton dans le lit de la Seine issus de la centrale de production située près du port de Nanterre (et à deux pas de l'actuel siège du groupe).

160619_TxEOLE-la-folie

Nanterre - 16 juin 2019 - La passerelle de la future gare est installée y compris la partie la plus à gauche, qui temporairement ne débouchera que sur une zone de travaux, ceux de la future station de la ligne 15 du Grand Paris Express. A droite, l'amorce du bâtiment voyageurs de la gare du RER E. © transportparis

Deuxième fonction de la gare de Nanterre La Folie : l'accès au faisceau de remisage et de petite maintenance qui est en cours de réalisation sur les terrains des anciens ateliers situés entre les voies des groupes III et V. Ces installations complèteront les deux technicentres : celui existant de Noisy le Sec et celui en construction à Mantes la Jolie.

Nanterre La Folie sera aussi le point de transition entre la signalisation classique de la branche Mantes la Jolie et NExTEO, le système de pilotage automatique du tronçon central jusqu'à Pantin.

Toujours dans la zone de Nanterre, le raccordement aux voies du groupe V, entre l'A86 et la Seine, a connu en juin une étape importante avec l'achèvement et le positionnement définitif du bow-string qui permettra aux trains venant de Mantes d'enjamber les deux voies existantes (accès à Paris Saint Lazare) pour rejoindre la gare de La Folie. Le tablier de franchissement de la Seine progresse également et intègre les supports d'une passerelle pour piétons et cyclistes, entre Nanterre et Carrières sur Seine.

bow-string-EOLE-nanterre

Pour un grand viaduc, il fallait un grand pont : durant les 4 jours du week-end de l'Ascension, le bow-string fabriqué à Lauterbourg et assemblé sur place à Nanterre a été déplacé pour être positionné dans l'axe du saut de mouton qui permettra aux RER venant de Mantes la Jolie d'accéder à Nanterre La Folie. © L. Gossent

Posté par ortferroviaire à 14:58 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : ,