23 novembre 2016

Triangle de Gonesse : mise en service du BHNS

Toujours objet de convoitises et censé accueillir de vastes projets urbains diversement accueillis, le triangle de Gonesse est, rappelons-le, concerné par 3 projets de transports en commun : une ligne de BHNS, une branche du RER D et la ligne 17 du Grand Paris Express. La branche du RER D semble - heureusement - rangée dans les placards d'archives, les solutions de court terme plus économiques ont donc pû être mises en oeuvre.

La ligne de BHNS, baptisée ligne 20, a été inaugurée par les élus de la Région et du Département du Val d'Oise le 19 novembre dernier. Elle relie donc la gare de Villiers le Bel (sur le RER D) à celle du parc des expositions de Villepinte (sur le RER B). D'une longueur de 10 km, avec 7 stations, elle dispose d'un site propre sur 80% du parcours avec priorité aux intersections. Le coût des aménagements atteint 34,5 M€ financés par la Région et le Département.

trace-BHNS-20-gonesse

La ligne assure donc une fonction de rocade entre les deux lignes de RER du nord parisien. Elle procure ainsi une liaison en moins de 30 minutes vers les zones d'emplois de Villepinte, Tremblay en France et, par correspondance à tout le pôle logistique autour de l'aéroport de Roissy. Elle améliore aussi l'accès à l'hôpital de Gonesse.  Une huitième station cest prévue au triangle de Gonesse : sa réalisation est liée au projet d'aménagement du secteur (le très contesté complexe commercial Europacity).

Exploitée par Transdev, elle est desservie par des autobus articulés Heuliez GX437 Hybride offrant 110 places dont 34 assises. En heures de pointe, la fréquence est de 6 minutes, ce qui devrait lui conférer une bonne attractivité. Le STIF annonce une prévision de trafic de l'ordre de 7200 voyageurs par jour. Avec l'offre proposée, le BHNS devrait pouvoir assurer la desserte du secteur pendant une durée assez confortable sans le renfort de modes lourds.

GX437HYB-BHNS-gonesse

Villepinte - Parc des Expositions - 19 novembre 2016 - Démonstration du GX437 Hybride de la ligne 20 Villiers le Bel - Parc des Expositions à l'occasion de son inauguration. (cliché X)

Au fait, on notera que la ligne est un BHNS... mais pas un TZEN. Si quelqu'un peu expliquer pourquoi...

Posté par ortferroviaire à 14:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


26 avril 2016

Ligne 17 : ouverture de l'enquête publique

Du 25 avril au 31 mai 2016 se déroule l'enquête publique de la ligne 17 du Grand Paris Express entre la gare RER du Bourget et Le Mesnil-Amelot en passant par l'aéroport de Roissy. Longue de 20 km avec 6 gares et une section aérienne de 5,5 km, la ligne 17 se branchera sur la ligne 16 Saint-Denis Pleyel - Noisy Champs via Chelles, dont elle devait partager les infrastructures afin de rejoindre directement le noeud de Pleyel devant accueillir les lignes 14 et 15 et disposer, si la faisabilité et le financement en était confirmés, de correspondance avec les lignes D et H du réseau Transilien.

Elle desservira notamment l'aéroport du Bourget, toujours actif, intégrant évidemment le musée de l'air, mais a surtout vocation à irriguer le triangle de Gonesse, avec un projet d'aménagement urbain de 280 hectares (103 ha dédiées à un quartier d'affaires, 80 ha à l'espace commercial Europacity, 70 ha pour le parc de loisirs), le parc des expositions de Villepinte et l'aéroport de Roissy. Les études socio-économiques tablent sur 40 à 50 000 voyageurs par jour à horizon 2024 et 70 à 80 000 voyageurs par jour à horizon 2030.

Le coût estimé de la section Le Bourget - Le Mesnil Amelot est de 2,758 MM€ incluant 92 M€ d'acquisition de matériel roulant (éléments de 60 m de long au gabarit de 2,80 m) et la construction du site de maintenance d'Aulnay sous Bois (592 M€).

Jusqu'à l'année dernière, la ligne 17 apparaissait en grande partie redondante avec le barreau de Gonesse du RER D, partageant un tronc commun de près de 5 km pour desservir le triangle de Gonesse. L'antenne du RER D ayant plus que du plomb dans l'aile (contraire à l'objectif de simplification de la ligne, prévision de trafic faible, bilan socio-économique négatif), la ligne 17 se retrouve finalement confortée.

La ligne 17 révèle aussi les incohérences de l'Etat et de la Région quant à la desserte de l'aéroport de Roissy en poussant plusieurs fers au feu mais qui s'avèrent concurrents. La combinaison ligne 17 puis ligne 14 à Pleyel permettrait de relier Roissy à la gare Saint Lazare en seulement 27 minutes avec une fréquence de 4 minutes en moyenne, alors que CDG Express atteindrait la gare de l'Est, moins bien placée et moins bien desservie, en 20 minutes mais avec une cadence "seulement" au quart d'heure. Autre facteur, peut-être encore plus décisif, le tarif : si rien n'est dit à ce sujet concernant le réseau de la SGP, on peut en revanche être certain que le billet ne sera pas proposé à 24€ comme CDG Express.

 

Conclusion : avec un itinéraire en métro au moins aussi performant que CDG Express, avec la possibilité de rejoindre La Défense en 35 minutes par une seule correspondance (à Pleyel par la ligne 15), peut-on encore considérer que CDG Express est un projet pertinent et prioritaire pour l'Ile de France ? La ligne 17 du Grand Paris Express ne pourrait-elle pas jouer le rôle de liaison rapide entre Paris et l'aéroport de Roissy ? Ou comment 2,75 MM€ investis sur une ligne à trafic somme toute modeste du Grand Paris Express pourrait finalement éviter des investissements à hauteur de 1,8 MM€ (CDG Express) et d'au moins 300 M€ (barreau de Gonesse)...

Posté par ortferroviaire à 18:01 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 décembre 2014

Barreau de Gonesse : vers d'autres solutions ?

Le projet du barreau de Gonesse, se débranchant du RER D à Villiers le Bel, est mis sur le grill. La faiblesse du trafic et le bilan socio-économique négatif de ce projet de 300 M€ incitent le STIF à considérer ce projet non pertinent, d'autant plus qu'un BHNS est déjà programmé sur le même itinéraire et que la ligne 17 du Grand Paris prévoit de desservir le même territoire. Le STIF souhaiterait que le montant prévisionnel de cette opération soit investi autrement sur la ligne D dans l'objectif d'améliorer sa fiabilité. De son côté, la FNAUT suggère de revoir le système de transport en faveur de solutions plus légères, type tramway express, et de l'envisager également sur les lignes 16 et 17 du Grand Paris, dont les prévisions de trafic ne lui semblent pas justifier un métro, fut-il réduit en longueur. Un point de vue partagé par transportparis, ainsi qu'évoqué dans notre article sur la concertation relative à la ligne 17.

Posté par ortferroviaire à 13:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 décembre 2014

Ligne 17 : concertation jusqu'au 20 décembre

Après le débat public, une phase de concertation supplémentaire a été décidée sur le projet de la ligne 17 Le Bourget - Le Mesnil Amelot. Entamée le 20 novembre dernier, elle s'achèvera le 20 décembre prochain. Longue de 21,6 km et comprenant seulement 6 stations, cette ligne desservira l'aéroport du Bourget, aujourd'hui essentiellement dédié aux liaisons d'affaires, le fameux triangle de Gonesse, concerné par d'importants enjeux fonciers autour de l'Europa City et de ses contestations, et surtout l'aéroport de Roissy. Cette concertation a été voulue par la SGP avant d'engager la procédure d'enquête publique dans le cadre de l'accélération du projet souhaité par le gouvernement.

Elle comprendrait 2 sections aériennes, dont la première serait entre Gonesse et Villepinte, dans la zone du parc des expositions, et la seconde au terminus du Mesnil-Amelot.

La fréquentation annoncée par la SGP est de 100 000 voyageurs par jour, ce qui reste très modeste pour un système métro : c'est près de 3 fois moins que la charge journalière des lignes A et D formant l'armature du réseau lyonnais, avec des longueurs 2 à 3 fois inférieures. Restant de façon dogmatique sur un système métro, la SGP limite le besoin à des rames de 54 m offrant environ 500 places.

Néanmoins, les mêmes questions persistent autour de ce projet :

  • la fréquentation estimée repose sur la réalisation du projet du Triangle de Gonesse autour d'Europa City, objet d'une contestation grandissante et entretenue par différentes affaires (aéroport de Notre Dame des Landes, barrage de Sivens, Center Park dans l'Isère...) ;
  • avec 100 000 voyageurs par jour, la pertinence du mode métro peut être interrogée, ce qui pourrait mécaniquement autoriser une réflexion sur l'augmentation du linéaire aérien ou tout du moins en surface, afin de diminuer les coûts de réalisation en recourant à une formule plus légère de tramway interurbain avec une performance similaire et une capacité plus évolutive en fonction de l'évolution du trafic (rames simples puis doubles) ;
  • la ligne 17 entre en concurrence avec deux autres projets ferroviaires concernant le même territoire : le barreau de Gonesse sur le RER D et CDG Express pour la desserte de l'aéroport de Roissy, d'autant plus que la ligne 17 adopterait la tarification ordinaire (donc unique) sans commune mesure avec le coût du ticket CDG Express à 24 €. Compte tenu de l'ampleur des besoins en Ile de France, cette redondance de projets semble injustifiable.

Aussi, a minima, il semblerait rationnel d'envisager de fusionner la ligne 17 et le barreau de Gonesse en un seul projet en Y fondé sur un système de transport léger majoritairement en surface, en site propre, avec une vitesse de pointe de 100 km/h. La branche vers le RER D pourrait être réorientée vers la gare de Garges -Sarcelles afin de proposer en supplément une correspondance avec T5 et prévoir l'avenir, c'est à dire la conversion de cette ligne au tramway et son interconnexion au Y constitué, afin d'offrir une liaison directe Saint Denis - Pierreffitte - Sarcelles - Roissy en complément de "navettes" Garges-Sarcelles - Le Mesnil-Amelot. Une station supplémentaire dans la zone logistique aéroportuaire serait également bénéfique dans ce cadre.

Posté par ortferroviaire à 16:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 septembre 2014

Dossier Barreau de Gonesse

Le Triangle de Gonesse, aux portes de l'aéroport de Roissy, constitue un territoire prisé des investisseurs. Les élus locaux y voient un potentiel développement économique générateur d'emplois. Cependant, le site reste à l'écart des grands axes de transport. Leur mobilisation a porté ses fruits puisque trois projets ont été présentés. Dans un premier temps, d'ici 2016, un bus à haut niveau de service reliera les gares de Villiers le Bel et du Parc des Expositions. Ensuite, RFF a été chargé de réaliser les études pour créer une antenne au RER D, entre les deux mêmes gares, afin de disposer d'une desserte rapide donnant un accès direct au centre de Paris. Enfin, le Triangle de Gonesse est un des sites phares du projet du Grand Paris Express.

Trois projets pour un même territoire, cela peut sembler surabondant. C'est l'occasion pour transportparis de faire le point dans son nouveau dossier sur ces nouveaux axes de transport. A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 20:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,