Les principes de ce secteur

SD-tram-nord-est-2022

Le schéma proposé par transportparis propose d'abord d'achever les projets déjà connus, et déjà très anciens : T1 Est jusqu'au Val de Fontenay, T8 de Saint Denis à Paris, et, pour les trams-trains, le prolongement de T11 du Bourget à Noisy le Sec.

Comme au sud de l'agglomération pour T6, il faudra pour T5 se résoudre à remplacer le Translohr par un tramway, ce qui pourrait déverrouiller certaines contraintes pour développer un réseau dans ce secteur. Au chapitre des radiales, notre schéma directeur propose la conversion de grands axes à fort trafic : un hybride entre les lignes 150 et 170 pour constituer une liaison entre la porte de La Villette et la gare de Stains-Pierrefitte, puis l'axe du TZen 3, sur lequel la prévision de trafic est au-dessus de ce qu'un bus peut assurer dans des conditions attractives, ce qui posera la question d'un éventuel maillage avec le système T4 dont les dysfonctionnements imposeront de réexaminer les modalités d'exploitation.

Toujours dans une approche radiale, l'itinéraire de la ligne 113, prévu pour accueillir un BHNS, pourrait lui aussi faire l'objet d'une étude de conversion en tramway pour créer une diagonale entre le RER A et le RER E. Elle pourrait aussi accueillir une liaison vers l'agglomération de Marne la Vallée, en complément du RER A, compte tenu de l'important trafic de cabotage entre Val de Fontenay et Chessy.

Sont aussi à prévoir des liaisons de rocade. La disparition des radars du prolongement de la ligne 11 du métro de Rosny sous Bois à Noisy-Champs pourrait redonner du crédit à une extension de T11 jusqu'à Bry sur Marne pour rejoindre le RER A. Ensuite, la jonction entre T1 Est et le TVM se posera immanquablement pour limiter les correspondances sur des parcours de cabotage. Enfin, une liaison hybridant le tracé des lignes 115 et 129 pourrait être conçue entre la porte des Lilas, Bagnolet, Montreuil et Vincennes.

T1 - TVM : la jonction à l'est

La liaison entre T1 et le TVM, lignes pionnières dans leurs registres respectifs, pourrait être envisagée en restant sur la RD86, moyennant quand même un esprit un peu plus ouvert aux transports en commun de la vile de Saint Maur des Fossés. Compte tenu de la longueur des lignes à réunir physiquement, leur prolongement n'apparaît pas nécessairement souhaitable pour assurer une exploitation robuste. Pourrait donc être créer une nouvelle ligne depuis Val de Fontenay vers Saint Maur, continuant ensuite jusqu'à Créteil, rejoignant le projet de ligne Maisons-Alfort - Sucy-Bonneuil (voir notre page sur le sud parisien), pour rejoindre par l'hôpital Henri Mondor ou la Préfecture. La gare de Saint Maur Créteil, avec le RER A, la ligne 15 et 2 lignes de tramway de rocade deviendrait un pôle important de l'est parisien.

Une nouvelle radiale entre le RER A et le RER E

La réalisation de la section Val de Fontenay - Nogent sur Marne proposée ci-dessus pourrait amorcer la constitution d'une diagonale entre le RER A et le RER E, sur la RD34 en suivant l'itinéraire de la ligne 113 jusqu'à Chelles, en connexion non seulement avec le RER E mais aussi la future ligne 16. L'itinéraire est concerné par un projet de BHNS, mais le potentiel de trafic pourrait justifier le choix d'un mode de transport plus capacitaire et plus attractif.

240312_113neuilly-plaisance1

Neuilly-Plaisance - Boulevard Galliéni - 24 mars 2012 - La ligne 113 constitue une diagonale entre les 2 branches du RER A et celle de Chelles du RER E. Sa fréquentation et surtout les potentialités urbaines autour de la RN34 pourraient également justifier la mise à l'étude d'une solution par tramway. © transportparis

TZen 3 : mariage avec T4 ?

Le projet TZen 3 entre la porte de Pantin et Livry-Gargan devrait, lui aussi, atteindre les limites raisonnables d'exploitation par bus, même bi-articulés, d'autant que sa réalisation accuse une bonne décennie de retard, ce qui n'est pas le cas des constructions sur l'axe. Il est d'ailleurs étonnant de voir que parmi les critiques motivant ce retard, soit mis en avant l'inadéquation des pistes cyclables... et pas le sous-dimensionnement du transport public.

Par conséquent, une évolution en tramway serait nécessaire. A minima, il s'agirait de rejoindre T4 à Gargan. Compte tenu du fonctionnement plus que laborieux du premier tram-train francilien (et l'extension à Montfermeil n'a pas arrangé la situation), l'arrivée de cette nouvelle branche pourrait être l'occasion de remettre à plat T4 (la tâche sera rude). Si assurément les liaisons depuis Bondy vers Aulnay et Montfermeil sont justifiée, la création d'une offre nouvelle directe vers Paris pourrait être une solution complémentaire, en utilisant évidemment la partie urbaine de T4, donc la branche de Montfermeil, pour rejoindre par exemple la mairie de Clichy sous Bois, ou la future station Clichy-Montfermeil de la ligne 16.

140115_347pont-de-bondy

Noisy le Sec - Pont de Bondy - 14 janvier 2015 - Environnement très routier sur la RN3, qui devrait se transformer en boulevard urbain avec une importante opération de transformation urbaine. Si la ligne 347 venant de Montfermeil fait aujourd'hui terminus sur ce site, la ligne 147 en arrière-plan continue jusqu'à l'église de Pantin pour rejoindre la ligne 5. Le TZen 3 ira lui rejoindre T3 à la porte de Pantin. © transportparis

Convertir T5 pour l'intégrer au réseau

La conversion du T5 se pose encore plus rapidement que celle de T6 puisque les rames n'ont ici que 3 caisses et offrent la capacité d'un simple bus articulé. L’exploitation en tramway de T5 apporterait plus de capacité et de confort à cette ligne et pourrait servir de tremplin à d’autres réflexions en réseau, notamment pour supprimer la double correspondance afin d'accéder à la ligne 13 du métro ou à la gare de Saint Denis. Cependant, deux contraintes apparaissent : le raccordement à T1 et la définition du  nouveau terminus. Pour la première, la configuration du carrefour Carnot / Gabriel Péri imposerait de tailler dans la place (avec un impact sur le marché) pour installer la station de T5 en diagonale entre la demi-chaussée est-ouest du boulevard Carnot et la rue Gabriel Péri. La jonction avec T1 se situerait donc à l'ouest de la station existante. Quant au nouveau terminus, si l'objectif est d'atteindre la gare, il faudra alors envisager une station à l'ouest du faisceau ferroviaire dans la rue Charles Michels, ou renoncer à cette connexion et agrandir la station Porte de Paris de T8 après avoir créé un barreau sur le boulevard Marcel Sembat

En outre, si la raison l'avait emporté sur la politique, la liaison rapide entre le RER B et le RER D aurait pu être assurée par un tramway rapide circulant majoritaire en site propre, en partie hors voirie à une vitesse de 70 à 90 km/h, en réutilisant les aménagements réalisés pour la ligne 20, un BHNS entre les gares de Villiers le Bel et du Parc des Expositions. Cependant dans ce secteur si le barreau de Gonesse a été abandonné (heureusement), le lancement de la ligne 17 et de CDG Express pour la desserte de Roissy rendent cette hypothèse improbable...

190114_T5pierreiftte-mairie

Pierreffite - Boulevard Jean Mermoz - 19 janvier 2014 - T5 saturé et qui plus est incompatible avec les autres tramways de Seine Saint Denis : la conversion au tram fer devrait être une évidence... surtout que la pérennité du Translohr n'est pas garantie. © transportparis

Evolution du T8

Le principe de prolongement du tronc commun de T8 de Saint Denis à la gare Rosa Parks, assurant une correspondance avec le RER E et le T3a, constitue la base de l'évolution de cette ligne. La desserte de La Paine Saint Denis, offrant une correspondance avec le RER B et le métro 12, renforcera le maillage de ce territoire dont les mutations urbaines successives, depuis la création du Stade de France, en font un territoire de plus en plus prisé des entreprises, mais qui souffre de conditions d'accès encore difficiles.

140115_T8saint-denis-porte-de-paris3

Saint Denis - Porte de Paris - 14 janvier 2015 - Le terminus dyonisien de T8 est provisoire. L'extension à Rosa Parks devrait devenir une réalité mais à quelle échéance. 2020 s'est éloigné et pourrait se muer en 2023 voire 2025 ? © transportparis

Le projet initial de prolongement envisageait un terminus sur l'esplanade de la face nord de la gare, parallèle à la station de T3b. Les nouvelles études proposent finalement deux mauvaises solutions aux correspondances déplorables, soit sur la rue d'Aubervilliers soit sur le boulevard Mac Donald. L'hypothèse d'une réutilisation partielle de la Petite Ceinture (au moins pour rejoindre la ligne 7 du métro à Corentin Cariou et la ligne 5 à Ourcq) tomberaient alors à l'eau. Difficile néanmoins d'aller plus loin sur l'emprise ferroviaire du fait des tunnels empêchant la réalisation des correspondances dans le 20ème arrondissement avec les autres lignes de métro. Bref, le sujet est loin d'être satisfaisant.

Sur les deux branches, on pensera d'abord à proposer une extension de celle de Villetaneuse pour aller rejoindre T5 convertie en tramway, du côté de la mairie de Pierrefitte, sur quelques centaines de mètres en longeant la Grande Ceinture et la ligne T11. Certes, 3 infrastructures dédiées (T11, Grande Ceinture et T8 prolongé) n'est pas une solution heureuse... mais difficile de faire mieux.

Sur la branche d'Epinay, plusieurs élus locaux militent pour une extension à Argenteuil. A priori, elle serait quelque peu redondante avec la phase 2 de T11, qui doit également relier Epinay et Argenteuil avant de rejoindre Sartrouville. Il faudrait trouver des voiries suffisamment larges pour accueillir le tramway. Or la trame viaire d'Argenteuil est encore majoritairement composée d'avenues à trafic soutenu mais de faible largeur. Une première étape semble possible depuis le terminus actuel, en remontant sur la RD311 jusqu'à l'A15. D'importantes évolutions d'urbanisme s'avèrent donc nécessaires pour envisager un prolongement de T8 dans Argenteuil sur l'avenue de Stalingrad afin d'atteindre la gare... et les lignes envisagées dans l'ouest parisien (Porte de Clichy - Val d'Argenteuil et Gare d'Argenteuil - Gare de Sartrouville en lien avec T2).

Une nouvelle radiale vers La Courneuve et Sarcelles

Parmi les plus chargées du nord-est parisien, et déjà exploitées en bus articulés, les lignes 150 Porte de La Villette - Gare de Pierrefitte-Stains et 170 Porte des Lilas - Gare de Saint Denis pourraient être partiellement converties pour former une section de base La Villette - Aubervilliers - La Plaine Saint Denis, proposant des correspondances avec les lignes 7, 12 et 15 du métro, ainsi que les tramways T3b et T8. Ensuite, en remontant par l'itinéraire du 302 vers le carrefour des Six Routes de La Courneuve : outre T1 déjà présent et le métro 16 projeté, rappelons que notre schéma directeur du métro préconise un dernier prolongement du métro 12 entre la mairie d'Aubervilliers et les Six Routes. Maillage intéressant...

Au-delà, en retrouvant le tracé du 150, le tramway pourrait atteindre Stains avec une desserte des quartiers du Globe puis une inflexion procurant une nouvelle correspondance, cette fois-ci avec T11 à La Cerisaie. Ne resterait plus qu'à traverser la partie Est de Garges-lès-Gonesse pour rejoindre la gare du RER D et le T5 (converti en tramway, cela va de soi).

090213_150aubervilliers-mairie1

Aubervilliers - Avenue de la République - 9 février 2013 - La ligne 150 a bénéficié d'autobus articulés par ricochet de la mise en service du T3 jusqu'à la Porte de La Chapelle mais la charge des véhicules reste dense. La combinaison avec la ligne 170 entre Aubervilliers et La Plaine Saint Denis confèrerait à la nouvelle ligne de tramway proposée un aspect de rocade. © transportparis

230816_150la-courneuve-six-routes2

La Courneuve Six Routes - 23 août 2016 - Ce carrefour deviendra un noeud important puisqu'il connectera la future ligne 16 Saint Denis Pleyel - Noisy Champs via Chelles avec T1. Nous en profitons pour rappeler que la ligne 12 mériterait d'y être prolongé depuis la mairie d'Aubervilliers, ce que nous avons suggéré dans nos propositions d'extensions du métro. La conversion en tramway - moyennant quelques évolutions de tracé pour la connexion à Paris - de la ligne 150 viendrait alors compléter le dispositif multimodal © transportparis

Une nouvelle rocade en proche couronne

Ce nouvel axe viendrait tirer profit d'artères assez larges, compatibles avec l'insertion d'un tramway pour constituer un axe depuis la porte des Lilas en direction du château de Vincennes desservant notamment Bagnolet et Montreuil, en suivant principalement le parcours des lignes 115 Porte des Lilas - Château de Vincennes et 122 Bagnolet Galliéni - Val de Fontenay. Les aménagements cyclables - ralentissant fortement la circulation des autobus - ont une nouvelle fois le mérite de montrer que, compte tenu de leur extrême générosité, il y a bien la place d'aménager une ligne de tramway. Dans la traversée de Bagnolet et des Lilas, il sera cependant nécessaire d'organiser la voirie autour des besoins du tramway et des piétons, moyennant un plan de circulation compatible avec les besoins des riverains. Cette nouvelle ligne serait en correspondance avec le métro 9 à la station Croix de Chavaux et pourrait aussi rejoindre la ligne 1 aux Rigollots puis au Château de Vincennes.

051121_115bagnolet-francois-mitterrand4

Bagnolet - Rue François Mitterrand - 5 novembre 2021 - L'exploitation de la ligne 115 panache de nombreux types d'autobus. Ici un GX337 électrique dans la traversée de Bagnolet où l'insertion du tramway nécessitera ponctuellement des adaptations de voirie et du plan de circulation. © transportparis

051121_122montreuil-resistance2

Montreuil - Avenue des Martyrs de la Résistance - 5 novembre 2021 - Cette large artère ne pose aucun problème pour insérer le site propre pour les tramways. Le service des transports en commun sera largement amélioré par rapport à la situation actuelle... © transportparis

051121_115montreuil-gabriel-peri1

Montreuil - Avenue Gabriel Péri - 5 novembre 2021 - Cette axe comprenait autrefois 2 voies de circulation par sens. Il aurait été judicieux de créer un site propre : d'autres choix ont été faits. Le trafic automobile pourtant modeste sur une voirie de capacité réduite entraine, faute d'aménagements pour les transports en commun, une augmentation importante du temps de parcours. Faut-il évoquer les conditions d'attente des voyageurs et de montée-descente de l'autobus ? © transportparis

La desserte de Marne la Vallée

45% des voyageurs du RER A sur la branche Marne la Vallée se concentrent sur la seule section Chessy - Noisy le Grand, faisant office de métro au sein de la ville nouvelle. Deux enjeux au moins pourraient concourir à engager la réalisation d'un tramway dans la partie la plus dense : évidemment délester le RER A du trafic de cabotage et corriger certains défauts des choix d'urbanisme qui ont prévalu au développement de la ville nouvelle, avec notamment une RN370 aux accents autoroutiers. Le tracé suggéré, entre Neuilly Plaisance et Torcy vient desservir des territoires qui ne verront que passer les lignes 15 et 16 du Grand Paris Express, lesquelles sont connectées à ce tramway à Noisy-Champs. Le domaine universitaire serait desservi avec au-delà la desserte de Noisiel et de Lognes et un terminus au pôle d'échanges de Torcy.

091217_211noisiel-sartre3

Noisiel - Rue Jean-Paul Sartre - 9 décembre 2017 - La desserte de ce qu'on appelait autrefois la ville nouvelle de Marne la Vallée repose sur le couple RER - autobus, mais l'usage du premier est presque autant le fait de voyageurs circulant au sein de ce territoire que de déplacements vers Paris. Un système urbain commence à exister et pourrait justifier une solution intermédiaire qui pourrait aussi être l'occasion de casser l'image béton-goudron d'un modèle urbain révolu... © transportparis

T11 ou métro 11 ?

Etant donné que le projet de prolongement de la ligne 11 du métro de Rosny Bois Perrier vers Noisy-Champs semble perdu de vue, l'hypothèse, qui n'avait pas totalement disparu, d'un prolongement de T11 jusqu'à Bry sur Marne, pour rejoindre le RER A, pourrait refaire surface. Comme à l'ouest entre Epinay et Sartrouville, une circulation sur les voies existantes pourrait être étudiée en alternative à la création de voies dédiées. Le maillage du territoire pourrait être assurée avec une station au sud de Bondy (à l'entrée ouest de l'ancien faisceau de service), 3 dans la traversée de Villemomble (pointe est du faisceau, à hauteur du lycée, et à l'approche du triangle de Gagny) et 2 sur Neuilly sur Marne dont une au droit de la RN34 pour la correspondance avec la ligne de Chelles. Pour envisager une extension plus longue, soit vers Bry-Villiers-Champigny (ligne 15 et RER E si la gare est financée) ou vers Sucy-Bonneuil, il faudra se pencher de près sur l'exploitation de la Grande Ceinture sachant que la création de 2 voies dédiées sera rarement possible.

Retour au sommaire - A l'ouest - Au sud - Dans Paris