Un prolongement du T1 Est

Bouclons la boucle ! Une fois que le T1 Est aura été réalisé - non sans mal - entre les gares de Noisy le Sec et du Val de Fontenay, pourra être engagée l'étude d'un prolongement par le nord de Nogent sur Marne, sur le tracé de la ligne 11 (RD86, boulevard de Strasbourg) afin d'atteindre la gare RER de Nogent sur Marne. La jonction avec le TVM (lui aussi à convertir en tram, voir notre page sur le sud parisien) pourrait être envisagée en restant sur la RD86, en desservant au passage la gare RER de Joinville. Pour peu que la ville de Saint Maur des Fossés devienne un peu plus ouverte sur les transports en commun, la jonction avec le TVM devenu tramway à la gare RER de Saint Maur - Créteil deviendrait possible et la boucle serait bouclée (du moins à l'est).

Une nouvelle radiale entre le RER A et le RER E

La réalisation de la section Val de Fontenay - Nogent sur Marne pourrait amorcer la constitution d'une diagonale entre le RER A et le RER E, sur la RD34 en suivant l'itinéraire de la ligne 113 jusqu'à Chelles, en connexion non seulement avec le RER E mais aussi la future ligne 16.

240312_113neuilly-plaisance1

Neuilly-Plaisance - Boulevard Galliéni - 24 mars 2012 - La ligne 113 constitue une diagonale entre les 2 branches du RER A et celle de Chelles du RER E. Sa fréquentation et surtout les potentialités urbaines autour de la RN34 pourraient également justifier la mise à l'étude d'une solution par tramway. © transportparis

Convertir T5 pour l'intégrer au réseau en formation

Le réseau présentera un premier maillage entre T1 et T8. La question de la conversion du T5 se posera d’autant plus rapidement que le Translohr sature un an après sa mise en service. L’exploitation en tram fer de T5 apporterait plus de capacité et de confort à cette ligne et pourrait servir de tremplin à d’autres réflexions sur l’utilisation de cette ligne.

A Saint Denis, le terminus au marché impose une longue marche à pied pour rejoindre le Métro 13 ou une correspondance sur T1 – qui n’en a pas besoin vu sa saturation – pour aller au RER. La conversion au tramway réexaminerait complètement le sujet. Un tronc commun pourrait être envisagé avec la création d’un nouveau terminus autour de la gare de Saint Denis, à moins de privilégier un rabattement sur la ligne 13 par un court barreau entre le théâtre et le T8 pour accéder à la Porte de Paris.

Enfin, T5 converti au tram fer pourrait être prolongé depuis la gare de Garges-Sarcelles vers le triangle de Gonesse et le parc des expositions de Villepinte sous la forme d’un tramway rapide circulant majoritaire en site propre hors voirie à une vitesse de 70 à 90 km/h. Ce pourrait être une alternative aux multiples réflexions sur l’interstice entre les RER B et RER D. Le barreau de Gonesse coûteux, peu performant et peu attractif n’est pas la panacée, et la ligne 17 du Grand Paris Express, quoique accélérée par l’Etat à l’été 2014, pose une question multiple dans laquelle ne peut être écartée CDG Express : entre deux liaisons rapides vers l’aéroport, il faudra choisir...

190114_T5pierreiftte-mairie

Pierreffite - Boulevard Jean Mermoz - 19 janvier 2014 - T5 saturé et qui plus est incompatible avec les autres tramways de Seine Saint Denis : la conversion au tram fer devrait être une évidence... surtout que la pérennité du Translohr n'est pas garantie. © transportparis

De la sorte, T5 apporterait une réponse sur la liaison entre le triangle de Gonesse, objet de bien des convoitises par les investisseurs, et le RER D et répondrait au besoin entre le RER D et le RER B avec une solution légère mais évolutive. Le T5 pourrait ainsi procurer une liaison directe entre les emplois de Villepinte et Gonesse et les zones d’habitat de Pierreffitte et Sarcelles, tandis que la liaison entre les 2 RER répondrait aux besoins d’irrigation du triangle de Gonesse. Mieux, le tramway express pourrait recevoir des ramifications pour affiner le maillage et proposer plusieurs stations quand les autres projets n’en offrent qu’une.

Evolution du T8

Le principe de prolongement du tronc commun de T8 de Saint Denis à la gare Rosa Parks, assurant une correspondance avec le RER E et le T3a, constitue la base de l'évolution de cette ligne. La desserte de La Paine Saint Denis, offrant une correspondance avec le RER B et le métro 12, renforcera le maillage de ce territoire dont les mutations urbaines successives, depuis la création du Stade de France, en font un territoire de plus en plus prisé des entreprises, mais qui souffre de conditions d'accès encore difficiles.

140115_T8saint-denis-porte-de-paris3

Saint Denis - Porte de Paris - 14 janvier 2015 - Le terminus dyonisien de T8 est provisoire. L'extension à Rosa Parks devrait devenir une réalité mais à quelle échéance. 2020 s'est éloigné et pourrait se muer en 2023 voire 2025 ? © transportparis

Comme déjà évoqué dans notre page consacré à la partie parisienne de notre schéma directeur, la pénétration de T8 dans Paris pourrait avoir comme objectif la création de correspondances avec les lignes 5 et 7 du métro en utilisant - une fois n'est pas coutume - le tracé de la Petite Ceinture, puisque les stations de métro Corentin Cariou (ligne 7) et Ourcq ( ligne 5) sont à proximité immédiate de ses ouvrages. Au-delà, le faible maillage possible avec le métro et la question de la mise en conformité des tunnels plombent une extension vers le cours de Vincennes.

Sur les deux branches, on pensera d'abord à proposer une extension de celle de Villetaneuse pour aller rejoindre T5 convertie en tramway, du côté de la mairie de Pierrefitte, sur quelques centaines de mètres en longeant la Grande Ceinture et la ligne T11. Certes, 3 infrastructures dédiées (T11, Grande Ceinture fret et T8 prolongé) feraient un peu "chacun chez soi", mais il n'y a pas d'alternative.

Sur la branche d'Epinay, plusieurs élus locaux militent pour une extension à Argenteuil. A priori, elle serait quelque peu redondante avec la phase 2 de T11, qui doit également relier Epinay et Argenteuil avant de rejoindre Sartrouville. Mais il faut trouver des voiries suffisamment larges pour accueillir le tramway et la trame viaire d'Argenteuil est encore majoritairement composée d'avenues à trafic soutenu mais de faible largeur. Une première étape semble possible depuis le terminus actuel, en remontant sur la RD311 jusqu'à l'A15. D'importantes évolutions d'urbanisme s'avèrent donc nécessaires pour envisager un prolongement de T8 à Argenteuil sur l'avenue de Stalingrad afin d'atteindre la gare.

Avec une configuration potentielle entre Paris (Métro Ourcq), la mairie de Pierrefitte d'une part et la gare d'Argenteuil d'autre part, une révision des principes d'exploitation pourrait être nécessaire, en limitant la mission Argenteuil à La Plaine Stade de France (pour maintenir l'accès à la gare de Saint Denis, à la ligne 13 au RER B), la desserte entre La Plaine et Paris étant confiée à la seule mission Pierrefitte :

  • Paris Ourcq - Rosa Parks - La Plaine Stade de France - Porte de Paris - Gare de St Denis - Université de Villetaneuse - Mairie de Pierrefitte
  • La Plaine Stade de France - - Porte de Paris - Gare de St Denis - Gare d'Epinay - Gare d'Argenteuil

Une nouvelle radiale Paris - Aubervilliers - La Courneuve - Garges-Sarcelles

Parmi les plus chargées du nord-est parisien, et déjà exploitées en bus articulés, les lignes 150 Porte de La Villette - Gare de Pierrefitte-Stains et 170 Porte des Lilas - Gare de Saint Denis pourraient être partiellement converties pour former une section de base La Villette - Aubervilliers - La Plaine Saint Denis, proposant des correspondances avec les lignes 7, 12 et 15 du métro, ainsi que les tramways T3b et T8. Ensuite, en remontant par l'itinéraire du 302 vers le carrefour des Six Routes de La Courneuve : outre T1 déjà présent et le métro 16 projeté, rappelons que notre schéma directeur du métro préconise un dernier prolongement du métro 12 entre la mairie d'Aubervilliers et les Six Routes, pouvant justifier le crochet par La Plaine Saint Denis.

Avantage de ce tracé, un quadrillage assez serré d'Aubervilliers en combinant métro - lignes 7, 12 et 15) et T8, sur un territoire dont les transformations urbaines n'ont fait que commencer. Inconvénient, l'absence de correspondance avec le RER B à La Courneuve - Aubervilliers.

Au-delà, en retrouvant le tracé du 150, le tramway pourrait atteindre Stains avec une desserte des quartiers du Globe puis une inflexion procurant une nouvelle correspondance, cette fois-ci avec T11 à La Ceriseraie. Ne resterait plus qu'à traverser la partie Est de Garges-les-Gonesse pour rejoindre la gare du RER D et le T5 (converti en tramway, cela va de soi). Au final, un tramway en correspondance avec le RER D, les lignes de métro 7, 12, 15 et 16 et les tramways T1, T3b, T5, T8 et T11. Joli palmarès non ?

090213_150aubervilliers-mairie1

Aubervilliers - Avenue de la République - 9 février 2013 - La ligne 150 a bénéficié d'autobus articulés par ricochet de la mise en service du T3 jusqu'à la Porte de La Chapelle mais la charge des véhicules reste dense. La combinaison avec la ligne 170 entre Aubervilliers et La Plaine Saint Denis confèrerait à la nouvelle ligne de tramway proposée un aspect de rocade. © transportparis

230816_150la-courneuve-six-routes2

La Courneuve Six Routes - 23 août 2016 - Ce carrefour deviendra un noeud important puisqu'il connectera la future ligne 16 Saint Denis Pleyel - Noisy Champs via Chelles avec T1. Nous en profitons pour rappeler que la ligne 12 mériterait d'y être prolongé depuis la mairie d'Aubervilliers, ce que nous avons suggéré dans nos propositions d'extensions du métro. La conversion en tramway - moyennant quelques évolutions de tracé pour la connexion à Paris - de la ligne 150 viendrait alors compléter le dispositif multimodal © transportparis

La desserte de Marne la Vallée

45% des voyageurs du RER A sur la branche Marne la Vallée se concentrent sur la seule section Chessy - Noisy le Grand, faisant office de métro au sein de la ville nouvelle. Deux enjeux au moins pourraient concourir à engager la réalisation d'un tramway dans la partie la plus dense : évidemment délester le RER A du trafic de cabotage et corriger certains défauts des choix d'urbanisme qui ont prévalu au développement de la ville nouvelle, avec notamment une RN370 aux accents autoroutiers. Le tracé suggéré, entre Neuilly Plaisance et Torcy vient desservir des territoires qui ne verront que passer les lignes 11, 15 et 16 du Grand Paris, lesquelles sont connectées à ce tramway à Noisy-Champs. Le domaine universitaire serait desservi avec au-delà la desserte de Noisiel et de Lognes et un terminus au pôle d'échanges de Torcy.

SD_tram_NE_V2