Réseau principalement consacré à la desserte de l'ouest de la Région, Saint Lazare se distingue des autres gares parisiennes par la prédominance du trafic de banlieue, même si les liaisons vers la Normandie n'ont rien de négligeable, ne serait-ce que parce que les franges de cette Région sont de plus en plus liées à l'activité de l'agglomération capitale.

Avant de vous plonger dans cette prospective, nous vous invitons à (re-)lire le dossier de transportrail consacré à la gare Saint Lazare.

Sur les lignes de banlieue, les dernières grandes évolutions commencent à dater :

  • 1972 : report de la ligne de Saint Germain en Laye (groupe III) vers Auber et transfert à la RATP pour amorcer la branche Ouest du RER A ;
  • 1976-1979 : réélectrification des groupes II, III et IV en 25 kV prolongement du groupe III de Nanterre-Université vers Cergy-Pontoise ;
  • 1995 : création de la ligne U La Défense - La Verrière ;
  • 2006 : prolongement du groupe IV à Ermont-Eaubonne en remplacement de la branche Argenteuil - Ermont-Eaubonne du RER C.

Une nouvelle étape est en construction avec le prolongement du RER E à Mantes la Jolie, qui remplacera la desserte de la ligne J sur le groupe V, de sorte à délester la gare, mais un axe qui supporte entre 14 et 16 trains par heure, moyennant une cohabitation délicate avec trains Paris - Normandie, dont les voyageurs constatent la dégradation des temps de parcours, en partie due à la densification du trafic banlieue. Au-delà, le projet LNPN, à commencer par la nouvelle section francilienne entre Nanterre et Epône-Mézières, couplée à la mise à 4 voies au-delà jusqu'à Mantes, devrait procurer la capacité attendue par la Normandie, avec à la clé quelques minutes gagnées, tandis que le RER E pourrait être encore développé. Entre les deux, SNCF Réseau souhaiterait glisser une opération de reclassement des groupes à hauteur de Clichy-Levallois pour améliorer l'exploitation de la ligne J, en particulier sur les groupes IV et VI. Bref, la décennie à venir devrait être marquée par d'importantes évolutions de l'exploitation à l'ouest de l'Ile de France.

Dans ce dossier, nous appelons les lignes à la fois par leur nom commercial (lignes L, J et U) mais aussi - surtout - en faisant référence à l'appellation historique par groupes, qui s'avère plus précise. Pour mémoire :

  • groupe II : ligne L vers Versailles Rive Droite et Saint Nom la Bretèche et ligne U La Défense - La Verrière ;
  • groupe III : ligne L vers Cergy le Haut ;
  • groupe IV : ligne J vers Ermont-Eaubonne ;
  • groupe V : ligne J vers Mantes la Jolie via Poissy ;
  • groupe VI : ligne J vers Conflans Sainte Honorine puis Mantes la Jolie ou Pontoise et Gisors.

Notre dossier comprend 3 chapitres :

Chapitre 1 : groupe II et ligne U

Chapitre 2 : groupe III et interconnexion avec le RER A

Chapitre 3 : groupes IV et VI

100415_27335+17043paris-saint-lazare

Paris Saint Lazare - 10 avril 2015 - L'entrée de la gare est un dédale d'appareils de voie. Entre la mise en service d'EOLE, qui allègera un peu le trafic, et LNPN qui devrait le recharger, il existe une opportunité pour reconfigurer les installations et gagner un peu en performances... et beaucoup en fiabilité. © transportparis