Ce fut assurément une décennie d'intenses débats et de passes d'armes politiques. La constitution de lignes de métro en rocade autour de Paris avait émergé dès les années 1980 dans une vision prospective de l'aménagement du territoire régional avant d'être réellement impulsée en 2005 par la RATP qui présentait un projet baptisé "Métrophérique" ceinturant la capitale en reliant les terminus des lignes de métro radiales. La Région, qui venait de récupérer le pilotage du STIF, appréciait peu cette initiative et lançait son propre projet Arc Express qui aboutissait globalement dans le même sens.

Puis l'Etat mit les pieds dans le plat, le Président de la République lançant le Grand Paris, confié à un Secrétaire d'Etat qui présentait un réseau destiné à la desserte de pôles isolés et peu synchronisés avec la réalité du territoire de l'agglomération. De joutes verbales en passes d'armes, le départ précipité de Christian Blanc du Secrétariat d'Etat à la Région Capitale marqua un tournant dans la coordination entre l'Etat et les territoires franciliens. Le projet du Grand Paris affina son ancrage territorial pour aboutir à une synthèse en 2012 entre la vision édulcorée de l'Etat et le projet régional. Fini le Grand Paris, fini Arc Express, bonjour le Grand Paris Express... avant que le projet ne soit réexaminé à la lumière d'un compromis - probablement historique mais l'avenir en jugera - entre un réseau de rocades à grand gabarit et la modernisation du réseau existant, aboutissant en mars 2013 au Nouveau Grand Paris.

C'est un fait admis, il y a un besoin impérieux d'augmenter la capacité de transport du réseau francilien. L'absence de rocades à haut débit conduit à saturer les radiales, accentuer la fragilité de leur exploitation et engorger le réseau routier à commencer par l'autoroute A86. Plusieurs tronçons justifient amplement le recours à un métro de grande capacité.

Reste toutefois que le projet dépasse les 22 MM€ dans un contexte de ressources plus rares et d'amplification des besoins, notamment sur un réseau existant qui verra son trafic certes diminuer dans la zone centrale, mais augmenter en petite et moyenne couronne pour accéder au système de rocade.

transportparis vous propose de retracer l'aventure politico-technique du projet du Grand Paris à travers les chapitres suivants :

Chapitre 1 : Six années d'un feuilleton politico-technique

Chapitre 2 : Le rapport Auzannet : retour à la réalité ?

Chapitre 3 : Un projet retouché pour 2030

Chapitre 4 : Bilan et perspectives

Pour aller plus loin :

Chapitre 5 : Débats techniques sur le Grand Paris

Chapitre 6 : Ce qu'il aurait fallu faire ? Un volet inspiré de l'ouvrage de Marc Wiel, Grand Paris, vers un plan B paru en 2014