10 juin 2014

15 Dualis pour le Tram Express Nord

Ne l'appelez plus Tangentielle Nord (TLN) mais Tram Express Nord. La nouvelle appellation désormais officielle de la rocade installée sur une extension des emprises de la Grande Ceinture entre Sartrouville et Noisy le Sec s'appelle désormais Tram Express Nor.

Le STIF a donc décidé le 5 juin dernier d'autoriser la SNCF à commander 15 rames Dualis longues de 42 m et larges de 2,65 m pour l'exploitation de la première phase de cette rocade, entre Epinay et Le Bourget. Ces rames sont prélevées sur le marché du "tram-train nouvelle génération" attribué à Alstom et portant sur 200 rames dont seulement 39 ont été commandées, par les Régions Pays de la Loire (Nantes - Clisson et Nantes - Châteaubriant) et Rhône-Alpes (Ouest Lyonnais). Elles offriront 251 places dont 102 assises et proposeront 4 portes de 1,30 m par face. La mise en service est prévue à l'été 2017, soit avec 2 ans et demi de retard par rapport aux prévisions qui tablaient sur une livraison de cette première phase en décembre 2014.

Le coût de cette acquisition atteint 88 M€, soit 5,86 M€ : on est loin de l'annonce de 2006 avec une rame à 3,14 M€. Il est vrai qu'entre temps, l'inflation et la rupture de la chaîne de production ont contribué à renchérir le coût de ce matériel, de même que les spécifications particulières demandées par Transilien, notamment sur la vidéo-protection et le traitement anti-vandalisme. Il n'en reste pas moins qu'à 23 373 € la place offerte, les rames se hissent en 2ème position au hit-parade des matériels les plus chers à la place offerte, entre les Translohr du T5 et du T6 : une référence peu flatteuse, mais qui illustre la situation du tram-train en France, sur lequel on a fondé beaucoup - trop ? - d'espoirs vite dissipés avec les réalités franco-françaises qui a fait du tram-train "made in France" une addition de contraintes oubliant d'additionner les avantages.

On notera par exemple que les rames du Tram Express Nord ne comprendront que 4 doubles portes par face, soit 8 flux de voyageurs, pour une longueur équivalente aux rames Citadis du T3 qui disposent de 6 portes doubles et 2 simples, soit 14 flux. Les temps de stationnement, donnée capitale pour la performance de l'exploitation en Ile de France, en pâtiront inéluctablement.

Posté par ortferroviaire à 16:58 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15 avril 2014

Des chantiers sans précédent sur le réseau ferroviaire

Depuis quelques semaines, d'immenses calicots ont été installés dans plusieurs gares d'Ile de France. Exploité de façon de plus en plus intensive par l'augmentation du trafic, l'arrivée de nouveaux matériels plus performants mais aussi un peu plus lourds et le vieillissement des installations, la dégradation continue de la qualité de service a conduit RFF et la SNCF à mener un programme de grande envergure pour massifier les travaux. Les discussions entre le STIF et la SNCF ayant abouti à un accord sur des coupures du service plus longues afin de réaliser les travaux de façon plus productives, les premiers chantiers débutent cette semaine à l'occasion des vacances de Pâques en région parisienne.

Saint Lazare : 200 M€ de travaux

Sur les lignes J et L, les opérations vont mobiliser 30 week-ends et 50 semaines pour réaliser notamment :

  • la massification de l'entretien courant des installations ;
  • le renouvellement de plusieurs sections de voies entre Paris et Saint Cloud, entre Bécon et Nanterre, entre Meulan et Mantes, et des opérations plus circonscrites géographiquement, notamment sur l'axe Paris - Poissy - Mantes ;
  • la reprise du dressage et du nivellement de l'entrée de la gare Saint Lazare sur le groupe II (Versailles / Saint Nom), très sollicité avec 16 trains par heure et par sens à la pointe ;
  • le remplacement de plusieurs aiguillages dans l'entrée de la gare Saint Lazare ;
  • le renouvellement du fil de contact de la caténaire et d'éléments d'armement de l'alimentation électrique ;
  • la généralisation des diodes sur les signaux ;
  • un nettoyage sévère des voies et des joints de rails afin de prévénir toute perturbation sur les circuits électriques de voie du fait de la présence de limailles (phénomène naturel sur les lignes très circulées), le ramassage des objets métalliques déposés par négligeance voire malveillance par les usagers voire les riverains, le dégraissage des rails pour lutter contre les enrayages ;
  • un élagage sévère entre Boissy l'Aillerie et Gisors, soit 42 km de ligne où la végétation peut perturber le trafic (du simple enrayage répétitif à la chute d'arbres sur les voies) ;
  • la rénovation de la gare de Cergy Préfecture qui débutera cet été en immobilisant une voie durant 7 semaines, réduisant la capacité de la ligne, et s'achèvera l'été prochain ;
  • le renforcement de l'alimentation électrique de la sortie de la gare Saint Lazare avec l'amélioration de la performance de la sous-station d'Asnières

En outre, les travaux de franchissement des voies ferrées par la RD121 à Sartrouville entraînent des interceptions sur les groupes III et V, impactant le RER A et les lignes L et J.

Il faudra aussi prendre en compte les travaux de mise en accessibilité des gares, avec l'émergence de grands projets, comme à Bécon les Bruyères avec la création d'une passerelle urbaine enjambeant les voies des groupes II et III, pour améliorer l'accès aux trains mais aussi aux nouveaux immeubles d'habitat et de bureaux qui sont sortis et sortent encore de terre dans le cadre de la ZAC constituée en partie sur des terrains ferroviaires.

Parmi les autres travaux à considérer, outre la poursuite des renouvellements de voie, l'arrivée du Francilien sur l'axe Versailles / Saint Nom est également à prendre en compte dans les prochaines années avec les désormais inévitables d'adaptation des bordures de quai, les travaux d'Eole à partir de 2016 dans les gares et à Poissy, la préparation du futur passage souterrain entre la gare de La Défense de la ligne L et celle du futur RER E (en 2017) et le renouvellement du tablier métallique du viaduc de Marly le Roi sur la section Saint Cloud - Saint Nom la Bretèche.

Paris Nord : 23 aiguillages à renouveler d'ici l'été

Jusqu'au 14 juillet, le service de la ligne H sera modifié tous les week-ends pour remplacer 23 aiguillages (18 M€) dont 19 en gare d'Ermont Eaubonne et 4 en gare de Saint Leu la Forêt.

Posté par ortferroviaire à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 avril 2014

Le Francilien sur Saint Lazare : épisode 2

Ce vendredi 4 avril, la Région Ile de France, la SNCF et RFF ont inauguré officiellement les premières circulations du Francilien sur la ligne J du réseau Saint Lazare vers Ermont Eaubonne et Pontoise. Depuis quelques semaines, 5 allers-retours sont assurés sur ces axes avec ce matériel déjà en service sur la ligne L vers Nanterre Université. L'introduction du Francilien permet d'engager progressivement le retrait du service des RIB et des BB17000, et la concentration des VB2N sur les dessertes de grande couronne vers Mantes la Jolie (via Conflans Sainte Honorine) et Gisors.

Les réceptions sur Saint Lazare concernent une rame par mois jusqu'à l'été, et repasseront à 2 éléments par mois au-delà, ce qui permettra d'achever la livraison des 55 unités commandées en tranche ferme en fin d'année 2014.

Cet été, les Francilien commenceront à circuler également sur la mission Cergy le Haut de la ligne L.

Posté par ortferroviaire à 16:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mars 2014

Dossier Francilien Z50000

En service depuis plus de 4 ans, les Francilien (Z50000) ont désormais pris leurs quartiers sur les lignes de Paris Nord, Saint Lazare et à l'Est. Dans le premier cas, elles se sont appropriées l'intégralité de la desserte de la ligne H (Paris Nord - Luzarches / Persan-Beaumont / Valmondois / Pontoise). Elles ont ensuite pris place sur la ligne P, au départ de la gare de l'Est vers Meaux et Coulommiers. Enfin, à Saint Lazare, elles sont pour l'instant cantonnées au missions Paris - Nanterre Université. Elles vont être introduites d'ici la fin du mois sur les axes de Pontoise et Ermont Eaubonne, et monteront cet été jusqu'à Cergy le Haut.

L'achèvement de la livraison des 172 éléments de la tranche ferme s'achèvera en fin d'année 2015, avec 6 mois de retard sur le calendrier initial, dû aux difficultés de mise en service de ce matériel marquant une forte rupture technologique avec les précédentes séries d'automotrices de banlieue. Une première tranche optionnelle de 43 unités a été levée en décembre dernier par le STIF pour compléter l'équipement des réseaux Nord et Saint Lazare.

transportparis vous propose son dossier sur ces automotrices marquant le début du renouvellement du parc ferroviaire d'Ile de France. A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 09:40 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 février 2014

La TGO obtient sa DUP

Le Préfet des Yvelines a signé la déclaration d'utilité publique de la tangentielle ouest (TGO) et plus particulièrement de la première phase qui reliera Saint Cyr à Saint Germain en Laye en reprenant l'anonyme desserte de la Grande Ceinture Ouest. Longue de 18,8 km, avec 12 stations, l'exploitation par tram-train comprendra 2 sections urbaines à Saint Germain et Saint Cyr et une section ferroviaires sur la Grande Ceinture, alors qu'il n'y aura aucune autre circulation ferroviaire. Le coût du projet est évalué à 220 M€ hors matériel roulant et sa mise en service annoncée en 2018.

Posté par ortferroviaire à 10:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


09 février 2014

Quand la culture recouvre les trains de banlieue

En proie à nombre de dégradations et incivismes, les trains de banlieue se retrouvent ornés de tags, graffitis et autres gravages de toute nature contre lesquels il est de plus en plus difficile d'agir, les produits chimiques utilisés étant toujours en avance par rapport aux solutions de nettoyage.

Qui plus est, dans certaines rames, notamment les RIB et les VB2N, les matériaux employés lors de la rénovation présentent un revêtement granuleux particulièrement difficile à nettoyer lors des attaques de taggueurs.

Voici deux ans, la SNCF a décidé d'orner certaines Z2N du RER C de pelliculages intérieurs représentant certaines pièces et jardins du château de Versailles. La concrétisation était unanimement saluée tant le résultat était réussi, y compris la pose jouant des effets d'optique par la forme des parois et cloisons du matériel.

interieurZ2Npelliculage2

Quand la plateforme d'une Z2N - qui plus est pas encore rénovée - prend l'allure des jardins du château de Versailles... ou comment en quelques laies de pelliculage, passer de l'ordinaire à l'étonnement ! © transportparis

L'opération a été réalisée également sur une VB2N de Saint Lazare, avec cette fois-ci à l'honneur les impressionnistes et Giverny. Le résultat visuel est tout aussi agréable et le public apprécie ces opérations d'un coût relativement modeste mais qui ont l'avantage de rompre avec la monotonie habituelle des trains de banlieue et surtout de rendre les surfaces très difficiles à dégrader : les peintures n'adhèrent pas au pelliculage et le gravage s'avère moins facile.

On en viendrait presque à demander la généralisation de ces mesures qui permettent aussi de faire la promotion des grands sites culturels et historiques de la région Ile de France.

Posté par ortferroviaire à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 février 2014

Modernisation du réseau ferroviaire : vers des coupures longues ?

Près d'un milliard d'euros d'investissement sont prévus entre 2014 et 2020 sur le réseau ferroviaire en Ile de France. L'augmentation du trafic, en nombre de voyageurs et en nombre de trains, depuis le début des années 2000, sur des infrastructures ayant souffert des Trente Glorieuses aux budgets largement dévolus à la route.

Résultat, les défaillances de la voie, de la signalisation ou de l'alimentation électrique impactent beaucoup plus de trains et de voyageurs, dans un contexte où la ponctualité des transports publics est devenue un élément majeur dans le quotidien des franciliens. Avec une moyenne autour de 85 % de trains annoncés à l'heure, les statistiques ont de quoi apparaître relativement honorables compte tenu du trafic emporté par le réseau... mais ce chiffre soustrait les trains supprimés. En réalité, la ponctualité vécue par les voyageurs se situe plutôt autour de 65 % en moyenne francilienne.

Les infrastructures ont besoin d'être régénérées et modernisées. S'ajoutent également plusieurs grands ouvrages d'arts (ponts, viaducs et tunnels) à remplacer ou à conforter, mais aussi les programmes de développement (schémas directeurs des RER) et le traitemetnt des gares pour leur augmentation de capacité et leur mise en accessibilité.

Actuellement, les travaux sont conçus pour être réalisés la nuit en amorçant la fin de service vers 22h30 pour gagner 2 heures, et au cours de weeks-ends d'interception, quand le trafic est moindre. Néanmoins cela ne suffit plus et, pour simplifier, il faudrait envisager d'ajouter une dizaine de weeks-ends par an pour arriver à ordonnancer l'ensemble des travaux prévus chaque année.

A défaut de modification du calendrier grégorien, RFF et la SNCF envisagent des coupures massives du service pour accélérer la réalisation de ces travaux et améliorer leur qualité : la pression reposant sur les équipes lors de travaux nocturnes : des malfaçons peuvent survenir accentuant le risque de restitution tardive de la voie.

Interrogé sur cette hypothèse d'interceptions totales de plusieurs semaines, le Président du STIF ne s'est pas dit opposé à cette proposition, à condition que les moyens de substitution puissent suivre. C'est assurément là que réside le point central : être en capacité de proposer des itinéraires bis par train et par bus pendant des jours de semaine, alors même que les autobus et autocars utilisés le week-end pour les remplacements sont la semaine en ligne...

 

Posté par ortferroviaire à 11:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 janvier 2014

T4 : la 4G mettrait la ligne à l'arrêt

Le service de la ligne T4 Bondy - Aulnay a été fortement bousculé par des perturbations électromagnétiques dont l'origine serait liée au déploiement de la 4G en Ile de France : les communications entre le poste de commandement de la ligne et les conducteurs étaient altérées et dans ces conditions, la SNCF a dû alléger l'exploitation, voire recourir à de la substitution par autobus depuis le mois de décembre. Les trams-trains sont de retour sur la ligne mais avec des dispositions particulières, notamment le retour de la bonne vieille torche rouge qu'on allume en cas d'immobilisation d'une rame sur la voie. En attendant, la recherche des causes précises de ce phénomène se poursuit...

Posté par ortferroviaire à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 décembre 2013

Les rocades ferroviaires en Ile de France

transportparis vous propose une série de dossiers consacrés aux rocades ferroviaires en Ile de France. Alors que la première phase de la tangentielle nord est en construction, que les études se poursuivent sur la tangentielle ouest et la liaison Versailles - Massy - Evry, commençons par un retour en arrière sur la genèse de ces projets au travers de la construction de la Grande Ceinture puis du premier projet de revalorisation de cette ligne, dont la majorité du parcours fut privé de dessertes voyageurs dès 1939, au travers du projet Lutèce.

Les trois dossiers consacrés aux trois lignes réactivant la Grande Ceinture sont également en ligne : 

A vos commentaires !

Posté par ortferroviaire à 14:42 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 décembre 2013

Grâce au Francilien, Paris Nord retend les marches

250913_046enghien1

Enghien - 25 septembre 2013  - La rame 46 entre en gare d'Enghien dont les quais viennent d'être rehaussés pour un accès de plain-pied. Les horaires ont pu être retracées sur les performances de ce matériel et en bénéficiant d'une amélioration de l'alimentation électrique, il est vrai conçue pour les matériels de la fin des années 1960... © transportparis

Les nouveaux horaires mis en oeuvre à compter de ce dimanche 15 décembre sont l'occasion de quelques bonnes surprises. Les voyageurs de la ligne H, au départ de Paris Nord vers Persan (via Montsoult ou via Ermont et Valmondois), Pontoise et Luzarches bénéficient de la refonte des horaires du fait d'une exploitation désormais homogène en Francilien et de la mise en service du survolteur installé par RFF à Ermont-Eaubonne pour réduire les chutes de tension à la caténaire sur la secteur alimenté par la sous-station de La Briche. Ainsi, les nouveaux horaires gagnent entre 2 et 5 minutes par rapport au service annuel 2013. Pour une fois !

Posté par ortferroviaire à 19:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,