22 novembre 2016

Voies sur berge : le STIF compte les minutes perdues

Le feuilleton de la fermeture des voies sur berge en rive droite de la Seine continue. Les études de la Ville et de la Région quant à l'impact sur la circulation divergent, les réserves de la commission d'enquête publique sont confortées.

L'analyse du STIF porte elle directement sur le fonctionnement du réseau d'autobus parisien, et plus particulièrement des lignes empruntant les quais de Seine et les axes "de report" du trafic. Bilan sans appel. La ligne 72 Hôtel de Ville - Parc de Saint Cloud a vu son temps de trajet augmenter de 15% depuis la fermeture des berges. Les couloirs de bus s'avèrent incapables de compenser le surcroît de trafic. Bilan, l'offre n'est plus assurée puisque le nombre de véhicules en ligne n'est pas augmenté pour autant.

Conséquence, les pénalités pour l'irrégularité du service, prévues dans le contrat STIF - RATP, posent la question de l'imputation de la cause des retards : la RATP pourrait faire jouer des clauses exonératoires dues à des facteurs extérieurs.

Bref une nouvelle passe d'arme entre Paris et la Région, sur une mesure décidée par la première en passant volontairement sous silence ses conséquences réelles. Mais cette dégradation du fonctionnement du réseau de bus était largement prévisible... surtout que la situation préexistante n'était déjà pas glorieuse !

Posté par ortferroviaire à 19:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 novembre 2016

Bus électriques : 20 Bluebus supplémentaires

Alors même que les 23 Bluebus commandés pour expérimentation grandeur nature sur la ligne 341 se font décidément attendre, la RATP a annoncé la commande de 20 véhicules supplémentaires destinés à tester la recharge aux terminus. La première commande prévoyait en effet des véhicules suffisamment autonomes pour n'avoir à recharger leurs batteries qu'au dépôt hors service commercial. La seconde s'intéresse aux possibilités de véhicules à moindre autonomie mais avec probablement des batteries plus légères.

Parmi ces véhicules, 10 seront équipés d'un captage du courant par un "pantographe inversé", un bras téléscopique venant alimenter le bus au terminus. Les 10 autres seront munis d'une prise classique.

Cependant, à ce jour, seuls 5 véhicules sur 23 ont été réceptionnés, et leur présence en ligne sur le 341 reste donc anecdotique. Autant dire que pour l'instant, les commandes de Bluebus relèvent d'un pari quelque peu audacieux étant donné que ce véhicule relève plus du mirage que d'une réalité perceptible !

Posté par ortferroviaire à 16:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

06 novembre 2016

Bus articulés hybrides : au tour du 27 et du 258

Poursuivons notre tour d'horizon de réception des nouveaux autobus de la RATP. Focus sur l'arrivée des Urbanway 18 hybrides dans Paris sur la ligne 27 Gare Saint Lazare - Porte d'Ivry, où ils succèdent aux Agora L, et en banlieue sur la ligne 258 La Défense - Rueil Jonchère, où ils prennent la successions de Citélis Line dans le cadre de l'augmentation de capacité de la ligne.

091016_258nanterre-la-boule3

Nanterre - Place de la Boule - 9 octobre 2016 - Retour des autobus articulés sur l'axe La Défense - Rueil, et qui plus est avec des véhicules à 4 portes. En revanche, le terminus de La Défense est devenu complètement inadapté, imposant aux voyageurs de se placer hors de l'espace d'attente, dans un espace glauque et pollué. © transportparis

061116_27pont-saint-michel1

Paris - Pont Saint Michel - 8 novembre 2016 - Derniers jours de circulation pour les Agora L sur la ligne 27 : sur ce cliché, la voiture n°1538, livrée en juillet 2000, et qui n'a jamais quitté cette ligne. © transportparis

061116_27cour-du-havre2

Paris - Rue du Havre - 8 novembre 2016 - En passant de l'Agora L à l'Urbanway 18, les voyageurs de la ligne 27 ne seront pas trop dépaysés d'autant que les voitures réformées avaient été rénovées, adoptant les mêmes sièges que ceux installés dans les Urbanway. Quant à la motorisation hybride, les choix techniques d'Iveco Bus aboutissent à un véhicule au moins aussi bruyant que les moteurs Diesel conventionnels. © transportparis

Posté par ortferroviaire à 18:03 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 octobre 2016

Bus parisiens : nos nouvelles propositions

Après la présentation par le STIF du projet de réorganisation du réseau de bus dans Paris, nous avons dans un premier temps analysé les propositions du STIF et de la Ville de Paris, avant d'aller plus en profondeur dans une nouvelle proposition synthétique, essayant de concilier ce que nous estimons être les propositions les plus intéressantes pour l'évolution de ce réseau, par rapport aux objectifs poursuivis. Il en émerge quelques nouveautés par rapport à la précédente proposition de transportparis.

A découvrir dans ce document à télécharger.

Posté par ortferroviaire à 16:28 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2016

Bus parisiens : un toilettage plus qu'une révolution

Voici en résumé le projet de réorganisation du réseau parisien. Plus qu'une refonte de grande ampleur, il s'agit plutôt d'un "honnête toilettage" sans véritable remise en cause de fond de l'organisation du réseau. Principal objectif, délester les troncs communs suroccupés en nombre de bus (jusqu'à 100 par heure) avec des taux de charge de 13 à 20%, notamment avenue de l'Opéra, sur l'axe Rivoli / Quais de Seine, et au contraire, rééquilibrer l'offre en faveur des arrondissements périphériques moins bien lotis, alors que les taux de charge rencontrés y sont élevés (qui fera le tour de Paris par 22, 31, 60, 64, 62 en sera convaincu s'il survit à cette épreuve).

Deux nouveautés figurent dans ce plan. Une ligne 25 reliera la bibliothèque François Mitterrand au port aux Anglais en préfiguration du TZEN5 pour délester la ligne 325. Une ligne 71 assurera la liaison entre la bibliothèque et la porte de La Villette via le pont de Bercy, la place Daumesnil, Nation, Père Lachaise, Buttes Chaumont et la Porte de Pantin.

Les lignes inchangées sont nombreuses : usagers des lignes 26, 27, 29, 31, 35, 38, 42, 46, 52, 54, 56, 57, 62, 64, 73, 82, 93, 94, 95, 96, soyez tranquilles, pas de changement ! Pour les autres, voici de façon très résumée les modifications étudiées par le STIF avec la ville de Paris :

RRS Paris

A noter également le prolongement de la porte de Champerret à Pont Cardinet de la ligne 163 (actuellement Porte de Champerret - Nanterre Préfecture), pour améliorer la desserte des Batignolles.

Dans les prochains jours (après Innotrans...), nous ferons la comparaison avec le projet de réorganisation que nous avions proposé.

Posté par ortferroviaire à 13:40 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 septembre 2016

Le Montmartrobus ne s'époumone plus

Avec la mise en service progressive des 16 Oreos 4x commandés auprès de Gépébus, la RATP renoue avec la traction électrique sur le Montrmartrobus. Cette ligne circulant dans les petites rues de la butte Montmartre entre la place Pigalle et la mairie du 18ème arrondissement a été créée le 10 février 1983. Exploitée d'abord avec des Renault Master aménagés en autobus, il fallut rapidement passer au stade supérieur, avec des CBM220 puis des Van Hool A508, de format midibus, offrant une quarantaine de places. Malheureusement, les performances de ces véhicules restaient limitées compte tenu de la rudesse des pentes.

1983_montmartrobus

Paris - Place des Abbesses - 1983 - Montmartrobus première version avec un GX17, sur base de Renault Master carrossé par Heuliez. Un microbus expérimental (cliché X)

En 1998, la RATP réceptionne ses premiers Oreos 55E, fonctionnant à l'électricité grâce à des batteries. Le terminus de la mairie du 18ème arrondissement avait été équipé d'une station de recharge. Malheureusement, ces véhicules n'étaient pas au point et présentaient une fiabilité insuffisante : la RATP dut se résoudre à maintenir en service les Van Hool A508, à récupérer des GX117 d'autres navettes urbaines et à acquérir d'occasion deux Oreos 55 à moteur Diesel.

171213_MONTMARTROBUSpigalle1

Paris - Place Pigalle - 17 décembre 2013 - Montrmartrobus version électrique, première version. Les Oreos 55E n'auront pas fait long feu en raison d'une fiabilité insuffisante... © transportparis

060410_MONTMARTROBUSgirardon

Paris - Rue Girardon - 6 avril 2010 - Montmartre, ce n'est pas du plat et les GX117 s'époumonaient dans les rues de la butte : bilan, du bruit et des odeurs... © transportparis

210811_MONTMARTROBUSmairie-du-18

Paris - Rue Helmer - 21 août 2011 - La version thermique de l'Oreos 55 s'est aussi frottée aux pentes de la butte pour venir en secours de leurs petits frères électriques... sans beaucoup plus de succès car ces minibus se montraient eux aussi de constitution fragile... © transportparis

Les nouveaux Oreos 4X vont devoir faire oublier cette première tentative d'exploitation électrique : la technique étant mieux maîtrisée, on peut espérer une issue favorable à ces véhicules.

170916_MONTMARTROBUSdubois2

Paris - Rue Dubois - 17 septembre 2016 - Vue sur Paris imprenable : entre deux couples jouant du selfie pour immortaliser leur séjour parisien, d'autres photographient les nouveaux midibus électriques de la RATP... © transportparis

170916_MONTMARTROBUSsaules2

Paris - Rue des Saules - 17 septembre 2016 - Le nouvel Oreos 4X du Montmartrobus se montrera-t-il aussi agile que le célèbre lapin montmartrois, implanté de longue date au pied des quelques vignes parisiennes ? © transportparis

Posté par ortferroviaire à 18:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 juillet 2016

Retour des bus articulés sur la ligne 258

Ce devait être un grand programme apportant un bol d'air salutaire à l'exploitation de nombreuses lignes de bus de la RATP. L'équipement des lignes 26, 150, 170 et leur retour sur la ligne 143 avaient constitué une première étape prometteuse. Il était question d'enchaîner avec plusieurs autres lignes, y compris dans Paris, notamment le 38 et le 60. Mais pas d'articulés en vue sur ces lignes. Question de tempo, et surtout de gestion de l'augmentation de la capacité de remisage dans les dépôts.

Sauf contretemps de dernière minute, le 1er septembre prochain, la ligne 258 sera exploitée en autobus articulés Urbanway hybrides à 4 portes. Il s'agira encore une fois d'un retour puisque la ligne fut équipée de PR180.2 entre 1985 et 1995.

100395_258puteaux-clemenceau_basset

Puteaux - Avenue Georges Clémenceau - 10 mars 1995 - Les PR180.2 ont circulé durant 10 ans sur la ligne avant d'être victime d'une politique de lutte anti-fraude faisant passer le R312 à 2 portes pour un véhicule plus confortable en dépit de la perte de près de 50 places...© B. Basset

150915_258rueil-verdun

Puteaux - Avenue Paul Doumer - 15 septembre 2015 - Les Citélis avaient pris la succession des R312 et seront donc remplacés par des Urbanway 18 hybrides, qui plus est dotés de 4 portes.© B. Basset

Cependant, les autobus articulés ne circuleront pas sur l'intégralité du parcours La Défense - Saint Germain en Laye : la ligne 258 sera limité au parcours La Défense - Rueil Jonchère. Une nouvelle ligne 259, assurée en autobus standard (une partie des Citélis actuellement sur le 258) assurera la desserte entre Rueil et Saint Germain en Laye : elle sera amorcée à Nanterre Université et reprendra la desserte actuellement assurée entre Nanterre et Rueil par la ligne 163, qui sera limitée au parcours Porte de Champerret - Nanterre Préfecture.

Posté par ortferroviaire à 21:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 juillet 2016

Encore des hybrides

Le mouvement de renouvellement du parc d'autobus se poursuit à un rythme toujours aussi soutenu. Heuliez continue de placer ses GX337 hybrides, Iveco Bus ses Urbanway, tandis que Volvo fait une percée sur les réseaux de grande couronne avec dans cet article une première illustration sur le réseau Seine - Val de Marne exploité par Keolis.

090716_73la-garenne-national1

La Garenne Colombes - Boulevard National - 9 juillet 2016 - Heuliez poursuit les livraisons de ses GX337 Hybrides. La présence de véhicules hybrides sur les Champs Elysées, que la ligne 73 (Musée d'Orsay - La Garenne Charlebourg) emprunte intégralement, revêt un côté symbolique quant à la visibilité de la mutation énergétique des autobus parisiens. © transportparis

090716_126issy-rouget-de-l'isle1

Issy les Moulineaux - Rue Rouget de l'Isle - GX337 encore, mais cette fois-ci sur la ligne 126 (Porte d'Orléans - Parc de St Cloud)... qui mériterait au passage d'être assurée en autobus articulés compte tenu de sa forte fréquentation. © transportparis

260516_170porte-des-lilas1

Paris - Porte des Lilas - 26 mai 2015 - La ligne 170 a cédé ses Citaro articulés mais à moteur Diesel à la ligne 31, et a reçut en échange des Urbanway 18 hybrides... et toujours - fort heureusement - à 4 portes. © transportparis

parc-bus-hybride-ratp-juillet-2016

250616_8athis-mons-portes-de-l'essonne

Athis-Mons - Portes de l'Essonne - 25 juin 2016 - Le réseau Seine - Val de Marne exploité par Keolis dispose également de nouveaux autobus hybrides Volvo 7900 dans une version "semi-longue" de 10,60 m. Un matériel rare d'un constructeur très peu présent en Ile de France. © transportparis

Posté par ortferroviaire à 12:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 juillet 2016

2025 : le parc RATP 100% électrique ?

Du moins est-ce son intention.  Les dernières commandes d'autobus Diesel - mais néanmoins répondant aux normes Euro6 - avaient suscité des réactions de la part de certains élus écologistes. La présentation du plan bus RATP 2025 marque donc une nette rupture puisque l'objectif est de se passer totalement du gasoil et de tendre vers un parc intégralement composé de véhicules électriques. La stratégie de la RATP est de provoquer une rupture industrielle par des commandes à grande échelle. Dans un premier temps, elle mise sur la technologie hybride, quoique les résultats soient mitigés quant à l'amortissement du surcoût d'achat par les économies de carburant, et sur la relance de la filière GNV. Quant à l'autobus électrique, elle fait le choix du véhicule à rechargement nocturne et donc de batteries de grande capacité dont elle souhaite devenir propriétaire pour en maitriser la technologie.

Le nouveau dossier de transportparis analyse ce plan stratégique Bus 2025 et attend vos commentaires.

Posté par ortferroviaire à 21:40 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 mai 2016

Agora : extinction en cours à la RATP

Arrivés voici bientôt 20 ans sur les réseaux français, les Agora, nés sous Renault Véhicules Industriels puis commercialisés sous la marque Irisbus, quittent les dépôts de la RATP à la faveur de l'arrivée des nouvelles générations. La première génération d'autobus français à plancher bas, dérivant des bases développées sur le R312, avait, rappelons-le, connu des débuts assez difficiles, notamment pour l'industriel : les ventes du R312 avait commencé à chuter dès 1993 avec l'arrivée d'autobus à plancher bas chez Mercedes, MAN et Van Hool. A l'époque, ce type de véhicule était encore considéré par RVI comme une niche pour quelques besoins spécifiques. Il fallut donc dans la précipitation développer une adaptation du châssis du R312. Les premiers véhicules purent être produits en partenariat avec Heuliez qui concevait une caisse. Ainsi naissait les Citybus, évoluant ensuite en GX317 chez Heuliez, le temps que RVI achève la conception de la caisse de l'Agora, apparu sur les réseaux à la mi-1996.

111109_241montvalerien

Suresnes - Boulevard de Washington - 11 novembre 2009 - Agora première version sur la ligne 241 avec la porte centrale désaxée vers l'avant : comme le R312, l'Agora avait été conçu d'abord en configuration à 3 portes. La disposition ici présentée s'avérait assez problématique en raison d'un usage insuffisant des espaces à l'arrière. © transportparis

L'Agora est en voie d'extinction : 1405 des 1644 Agora S commandés (versions V0, V2 et V3) ont déjà été réformés soit 85% de l'effectif ; en version articulé, 347 des 430 voitures ne circulent plus soit 81%.

Ainsi, pour l'instant, c'est sur la ligne 141 que circule le plus en acien Agora S en service régulier avec la 7201, arrivée en août 2000. Pour la version articulée, la ligne 27 fait office de refuge quelque peu transgressif puisque la 4507 a été mise en service en octobre 1999, alors qu'officiellement, les véhicules Diesel mis en service avant octobre 2001 sont interdits dans Paris.

300111_141puteaux-bergeres

Puteaux - Rond-point des Bergères - 30 janvier 2011 - C'est encore aujourd'hui sur la ligne 141 que circulent les plus anciens Agora S, mis en service en décembre 2000. De type V2, ils se distinguent notamment par le décalage d'une demi-baie de la porte centrale, améliorant l'équilibre de l'aménagement du véhicule. © transportparis

210813_27saint-lazare1

Paris - Cour du Havre - 21 août 2013 - La ligne 27 est encore en partie assurée par des Agora L mis en service en octobre 1999, comme ici la voiture n°4517. Ayant bénéficié d'une remise à niveau technique, la durée de vie de ces voitures a été prolongée... mais point trop n'en faut car la mairie de Paris interdit la circulation des véhicules Diesel mis en service avant octobre 2001... du moins en principe ! © transportparis

On notera aussi que la version Agora Line à moteur transversal a déjà perdu 27% de ses effectifs (114 voitures sur 420). Peu appréciée, cette série souffre de défauts multiples : fragilité mécanique, état médiocre de nombreux châssis du fait des vibrations générées par l'implantation de la motorisation,  extrême poussivité due à un étagement de la boîte de vitesse assez particulier.

150709_74ruestgeorges

Paris - Rue Saint Georges - 15 juillet 2009 - Les Agora Line constituent un "mouton noir" dans le parc RATP,  fragiles et mal aidés par l'étagement de la boîte de vitesse. © transportparis

Posté par ortferroviaire à 11:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,