Le chapitre des procédures administratives est assez fourni durant ce mois de juillet. La Cour Administrative d’Appel de Paris a annulé la Déclaration d’Utilité Publique du franchissement urbain de Pleyel : une rue-pont de 300 m de long, franchissant les 44 voies du faisceau ferroviaire de Paris-Nord (incluant une partie du technicentre SNCF du Landy). Son coût est estimé à 222 M€.

franchissement urbain pleyel

Le projet de franchissement urbain comprend deux parties distinctes : l'espace pétons - vélos et la nouvelle voirie. On aperçoit au premier plan le bâtiment prévu pour la station du Grand Paris Express. A noter qu'il n'est pas prévu d'accès direct aux quais du RER D depuis cet ouvrage. (Architecte M. Mimram)

Le motif retenu pour la requête, initiée par des associations cyclistes, c’est le trafic routier prévu sur cet ouvrage. L’objectif de cette contestation est de réduire la voirie au profit d'espaces pour les vélos, qui manifestement n'avaient pas été suffisamment pris en compte

En attendant, la mise en service annoncée en 2024 pour la partie piétons-vélos devient franchement compromise. La partie routière (circulation générale et transports en commun) devait être livrée en 2026. Bilan, cet arrêt retarde l’ensemble du projet… y compris la partie destinée aux cyclistes !