Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
transportparis - Le webmagazine des transports parisiens
3 février 2020

Bondy : quelques abris s'il vous plaît !

En gare de Bondy, le voyageur n'a pas intérêt à oublier son parapluie.

Celui du RER E d'abord : la sortie du passage souterrain n'est pas abritée. La marquise d'une cinquantaine de mètres de long est située côté Paris, alors que les accès sont situées à peu près à mi-longueur des quais.

130314_4728bondy2

Bondy - 13 mars 2014 - Faites abstraction du TGV : on aperçoit à gauche l'escalier du couloir de correspondance et la distance à pacourir pour rejoindre un espace abrité. Les voyageurs utilisant l'ascenseur ne sont pas mieux logés. © transportparis

020220_T4bondy2

Bondy - 2 février 2020 - Les tramways s'arrêtaient auparavant à hauteur de la double communication des voies. On peut mesurer l'allongement du parcours pour les piétons, complètement découvert. Une couverture serait une petite compensation... © transportparis

Celui du T4 ensuire : la station du tram-train a été reculée de près de 120 m pour aménager une zone de manoeuvre en arrière-gare du fait du renforcement de la desserte, avec l'ouverture de l'antenne de Montfermeil. Et ce cheminement n'est pas abrité. Pour le voyageur qui passe du T4 au RER E, c'est donc un double risque de douche.

Aussi, la couverture du cheminement de correspondance vers la station de T4 et l'allongement de la marquise sur les quais du RER seraient des aménagements de confort, mais aussi, surtout pour ce dernier, de répartition des voyageurs sur une plus grande longueur du train. Certes, la gare de Bondy devrait un jour être transformée avec l'arrivée du Grand Paris Express mais... ce n'est pas pour demain et il serait peut-être à envisager quelques investissements, d'un coût relativement limité, mais améliorant significativement le confort des nombreux voyageurs en correspondance dans cette gare... qui voient déjà régulièrement les rames leur passer sous le nez du fait de cet allongement du trajet entre les deux lignes.

Publicité
Publicité
Commentaires
L
A Bondy, les abris de quai sont situés à l'emplacement des accès "historiques" via un souterrain et de simples escaliers.<br /> <br /> Les accès les plus récents, construits pour l'arrivée du T4, sont munis d'ascenseurs en outre des escaliers. Mais leur débouché sur les quais est à l'air libre, ce qui donne la possibilité aux voyageurs de jouir pleinement des agréments de l'hiver : froid, vent, pluie voire grêle ou neige, bref les charmes de la nature. Aucune empreinte carbone à craindre.
Répondre
T
Excellent article.<br /> <br /> Le stif pense malheureusement plus a placer leur nouvelle livree qu’a ce genre de details pratique
Répondre
M
Sur le rerc gare du petit jouy/les loges : aucun abri, ni siège. Quai surélevé avec un planché en bois et gazon en bout de quai !<br /> <br /> J'espère qu'avec le passage au tram ça sera mieux aménagé...
Répondre
S
Je me faisais la même réflexion à la gare RER B de la Courneuve-Aubervilliers, en attendant un train pour aller à Aulnay-sous-Bois. Les investissements sur les abris ont été concentrés sur les quais direction Robinson et Saint-Rémy-lès-Chevreuse, où ils couvrent une longueur satisfaisante. Direction Mitry et Aéroport CDG, on trouve deux abris espacés et très courts.<br /> <br /> <br /> <br /> Sans doute une répartition des moyens résultant d'une pensée d'une autre époque, qui veut que le quai direction Paris soit un quai de départ, le quai direction le bout de ligne étant un quai de descente. L'Ile-de-France est multipolaire, les TC ne servent pas qu'à "aller travailler à Paris le matin et rentrer en banlieue le soir".
Répondre
B
JP. Farandou a dit qu'il ferait des économies pour être à "l'équilibre économique" comme le doivent toutes les SA. Alors, faudra pas être pressé pour voir ces situations prises en compte et améliorées, surtout dans le 9-3..
Répondre
R
Il y a encore bien d'autres gares franciliennes qui n'ont pas assez de marquises ou d'abris contre le vent.
Répondre
C
Toujours côté SNCF, bien qu'elle en soit pas la seule à briller par son absence de prise en compte des intempéries.<br /> <br /> Ainsi, les verrières de la gare Saint-Lazare doivent être reconstruites du fait de leur vétusté.<br /> <br /> Par la même occasion, le quai le plus à l'Est (voie N° ?) qui reçoit les trains normands les plus longs devrait voir son abri filant supprimé !
Répondre
C
Plus généralement, la protection contre les intempéries ne semble pas un sujet digne d'intérêt dans les transports franciliens.<br /> <br /> Un exemple parmi beaucoup d'autres : dans le projet de restructuration de la gare du Nord (600 M€ investis), personne n'a pansé à couvrir le quais où les voyageurs continueront à recevoir la pluie.
Répondre
C
Une fois de plus, la SNCF monter qu'elle est performante pour transporter des voyageurs Paris à Marseille, mais certainement pas de Bondy à Montfermeil.
Répondre
Publicité