Une étape de plus pour le prolongement de la ligne 11 de la mairie des Lilas à la gare de Rosny Bois Perrier : le préfet a signé le 28 mai dernier la déclaration d'utilité publique de ce projet attendu par l'est parisien pour améliorer la desserte de Romainville et de l'hôpital de Montreuil. Il est aussi essentiel dans le renouvellement du matériel roulant de la ligne puisque tant que subsistera l'atelier des Lilas, les vénérables MP59 (51 ans désormais) devront subsister : le site souterrain actuel n'est pas adapté à la maintenance du matériel moderne où de nombreux équipements sont reportés en toiture.

Avec le prolongement, il sera possible d'exploiter la ligne 11 avec des trains de 5 voitures soit 75 m : depuis l'introduction des MP55 en 1956, il avait fallu se limiter à des trains de 4 voitures compte tenu du linéaire de remisage à Châtelet et aux Lilas du fait de l'allongement des voitures par rapport au matériel Sprague antérieur. Le gain de capacité sera donc conséquent sur cette ligne où, du fait de la position des entrées et sorties, les rames sont victimes d'un net déséquilibre avec une concentration importante des voyageurs côté Châtelet, au plus près des accès. L'arrivée du matériel à intercirculation devrait compenser cette fâcheuse habitude des voyageurs.

En revanche, le prolongement ne s'accompagne ni de l'automatisation de la ligne, alors qu'il représente un quasi-doublement du linéaire dont il faut renouveler les équipements, ni d'un retour à l'exploitation fer, compte tenu des nets progrès accomplis tant en performances qu'en niveau sonore par les nouvelles générations de matériel.

Reste une dernière étape à franchir, et non des moindres : réunir le financement nécessaire au projet, soit 1,25 MM€ pour l'infrastructure (dans le Contrat de Plan Etat - Région) et 140 à 180 M€ pour le matériel roulant (financés par le STIF dans le cadre du projet MP14).