La Région a proposé à l'Etat une solution de synthèse des deux projets, Arc Express et Grand Paris qui consiste en la réalisation d'Arc Express, du projet CDG Express que l'Etat a un peu tendance à oublier ces derniers temps, du prolongement de la ligne 14 à l'aéroport d'Orly et d'une nouvelle ligne de rocade entre Le Bourget et Noisy le Grand par Chelles et Montfermeil.

Deux remarques : que la Région sorte de sa torpeur CDG Express est assez étonnant, alors qu'à plusieurs reprises, nombre de voix ont exprimées leurs réserves sur la pertinence des solutions proposées. En outre, la Région intègre une partie de la boucle orientale du Grand Huit dans la synthèse. Cela pourrait aussi signifier une préférence pour un arc sud de la rocade aboutissant à Noisy-le-Grand plutôt qu'au Val-de-Fontenay.

Reste que le flux estimé par l'ardent promoteur d'un métro automatique sur le plateau de Montfermeil, la société du Grand Paris, ne justifie guère mieux qu'un tramway de grande capacité : avec une estimation à 6000 voyageurs à l'heure, il semble quelque peu surdimensionné d'envisager un mode de transport calibré à 40000 places à l'heure.

On pourrait également faire la même remarque avec le prolongement de la ligne 14 à Orly, estimé toujours par le Grand Paris à 8000 voyageurs à l'heure pour un débit de la ligne à 40000.